Côme – Cows (EP)

Pour tout vous dire, la nouvelle scène rock française (BB Brunes, Second Sex, Shades, etc.) me sort un peu beaucoup par les trous de nez ; et quand je vois que les vrais bons groupes (Rhesus, Poni Hoax, etc.) sont mis de côté, je ressens un extrême sentiment d’injustice. Alors quand j’en découvre un prometteur sur la toile, j’ai l’impression de faire ma BA en le faisant connaître.

Côme

Alors comment je sauve l’humanité à mon échelle ce soir ? Et bien en parlant du groupe de rock indépendant Côme, qui vient de sortir son deuxième EP « Cows » respirant plein de bonnes choses.

Lorsque j’ai écouté leur premier morceau « Cows« , j’ai trouvé ça original. Lorsque j’ai écouté la totalité des morceaux, j’ai trouvé ça original et bourré d’influences. Univers musical très proche de celui de Dionysos : dans les sonorités (« Grave« ), les paroles (« Tale« ), ou encore la voix (« Cows« ) . Un univers que j’apprécie particulièrement, donc.

Mais le tout est très correctement diversifié, aucun morceau ne se ressemble, on sent la recherche d’ambiances différentes, de sentiments différents (entre « Bandits » et « As The Lover You Were » par exemple, qui se suivent mais ne se ressemblent en rien). Une très grande énergie, et une subite impulsivité (comme à la fin des morceaux « Cows« , « I Kill You« , ou sur « Bandits« ).

Une forte impression de liberté me prend lorsque j’entends leurs morceaux, si plein d’une énergie variable, tantôt puissante, tantôt douce, mais toujours bien placée. Des rappels à Ghinzu m’attirent également sur « Paris« . Même fonctionnement, la douceur, puis la fureur.

Deux hommes. Lucas. François. Une guitare, une batterie. Et l’explosion de leurs sentiments.

________

Cows
[audio:http://freenull.net/~soundnation/c/Come-Cows.mp3]

Sorrow
[audio:http://freenull.net/~soundnation/c/Come-Sorrow.mp3]

_________

Myspace du groupe
Site du groupe
En concert le 8 mars aux Disquaires, Paris, en acoustique.

Tagged .

De 1950 à aujourd'hui. Des sons qui me touchent, qui en ont touché bien d'autres. Que je vous fais partager, en vous rendant sensiblement moins cons. L'est pas belle la vie ?!

3 comments

  1. Sonovore says:

    La principale grosse différence c’est le public et la façon dont les groupes sont mis en avant. On ne peut pas dire que les Shades est un mauvais groupe. C’est efficace, sur scène c’est sympa et si la presse spé à la magic s’y intéresse fortement, ce n’est pas pour rien.

    D’autres groupes de la scène française sont aussi présents : Blue Paranoïa, Hushpuppies, Fake oddity, Maitresse K, Neimo, Asyl, Deserty, Alcohsonic, Molly’s, les Stucks, The Parisians, Artyfacts, Deportivo, MacZde Carpate, elGato, Brooklyn, Mantis, les Dodoz.. La scène rock française regorge de talents et ça ne me dérange pas du tout que BB Brunes vendent des milliers d’albums et possède un public de fans. Des fans convertis au rock français (même si mauvais) mais qui se tourneront sans nul doute sur les groupes précédemment cités.
    C’est la même chose pour tous styles de musique.

    Par contre Côme, excellent choix Quentin !

  2. TheTempoBlog says:

    Je suis complètement d’accord avec Sonovore… Mais en même temps on se dit , c’est dommage ! : pourquoi BB brunes et pas un autre mieux…
    Enfin , la musique française se porte bien… et là est l’essentiel.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *