United Fools – Human Project

United Fools – Human Project


United Fools - Human Project

«Existe t-il un monde, même poétique ou nos individualités peuvent coéxister» voila une des question que nos 5 musiciens bordelais de United Fools tentes d’explorer dans leur nouvelle album «Human Projects».

L’album ouvre sur une collaboration avec Sir Jean (ancien MC de Meït Teï Shô et au micro sur les derniers albums du Peuple de l’Herbe) et le rappeur burkinabé Art Mélodie au micro. Il est difficile de ne pas penser à l’équipe lyonnaise de Jarring Effects. Que ce soit la voix de Sir Jean ou les mélanges de sonorités asiatique et africaine  «à la High Tone», on est clairement dans le même genre d’esthétique. Ainsi dès le premier morceau on entre dans un univers sans frontières ou tout peu se passer, ou chaque musicien engage sa personnalité sans se soucier d’entrer dans un cadre.

Quelques morceaux plus tard, on tombe sur «Little Cujino» avec MC Miscellaneous (officiant habituellement avec Fumuj) pour un morceau encore bien métissé. Un peu comme si un groupe de flute-violon traditionnel irlandais faisait un jam avec un groupe de noise Rock, un machiniste amateur de breakbeat et un Mc désinvolte. Dit comme ainsi, ça peut sembler un peu fou, mais on se laisse rapidement entrainer par le son, sans que cette apparente incohérence ne vienne en rien gêner l’écoute, bien au contraire. Les violons s’associent aux guitares saturées et supportes à merveille la monté de cher Miscellaneous.

On se reprendra encore un violent (et tellement bon) métissage sur «Dengue». Après un accueil bien classique a coup de djembe et de cuivre aux sonorités éthiopiennes, on attrape la fièvre avec le débarquement d’un guitariste fou et un breakbeat sorti d’on ne sait ou.

Enfin, difficile de ne pas parler de «Get Your Swagger On», morceau à base de wooble basse apocalyptique soutenu par le flow rageur de Youthstar façon Dark Vador.

On pourrait classer cet album dans la petite case du dub, des musiques électroniques, du rap, des musiques du monde, ou bien d’autres encore, mais au final on se rend compte qu’il s’agit simplement de musique faite sans la contrainte du genre. Un vrai «projet humain» ou chaque personne apporte sa pierre à un édifice unique et original.

Au terme de l’album, on peut dire que United Fools a réussi son pari. À partir d’une multitude de briques dépareillées, ils arrivent à construire une vision commune dans un album pertinent et cohérent. Alors on se remet à être optimistes et à rêver (la paix dans le monde et tout ça …)

L’album viens de sortir cette semaine chez Banzaï Lab et je vous le recommande d’autant plus chaudement que chaque morceau a été illustré par un artiste diffèrent dans le livret de cd.

EDIT : Si jamais, ça s’écoute très bien sur Deezer ou Spotify

One comment

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *