Sarah Blasko + Lady Lamb and the Beekeeper // Festival Clap Your Hands – Day 2

Sarah Blasko + Lady Lamb and the Beekeeper  // Festival Clap Your Hands – Day 2

Mardi soir, pour la deuxième soirée du festival Clap your hands, le Café de la Danse a frappé fort en accueillant deux jeunes femmes dont leur talent n’a pas attendu le nombre des années. Une soirée sous le signe du contraste : Sarah Blasko, l’australienne, en tête d’affiche toute en séduction et en délicatesse et une première partie assurée avec brio par Lady Lamb and the beekeeper aka Aly Spaltro a été d’une véritable puissance et m’a littéralement envoûtée.   “Lady Lamb and the Beekeeper” a.k.a. Aly Spaltro   DSC_0639 20h. Une voix sort de la nuit. Au centre de la scène, se tient, droite comme un « i » une jeune fille avec sa guitare. Une complainte proche d’un blues, chantée sans artifice et a capella… ça file la chair de poule et ça fait vibrer la salle toute entière. La salle s’allume et le public découvre enfin ce petit bout de femme dénommée « Lady Lamb and the Beekeeper ». Mais ne vous fiez pas aux apparences, elles sont souvent bien trompeuses. La demoiselle n’a que 23 ans mais en est déjà à son huitième album depuis 2007.     Elle semble à peine sortie de l’adolescence et son assurance associée à sa maîtrise sont déconcertantes. Elle cultive d’ailleurs son look de teenager avec son sweat à capuche, jeans, les cheveux négligemment attachés par un chignon rapide. Les premiers accords de guitares électriques accompagnent avec force sa voix. C’est tranchant et énergique à l’instar de son titre « Bird Balloons ». Elle envoie seule sur scène. Elle se présente rapidement, dit qu’elle vient de la New York et c’est sa première fois à Paris. Quand sur « Crane Your neck », ses doigts courent nerveusement et grattent les cordes de sa guitare, elle a fini de me convaincre si tant est qu’il le fallait encore. Ce soir-là, j’ai eu un gros coup de cœur. Je vous l’annonce aujourd’hui, on reparlera très vite du phénomène « Lady Lamb and the Beekeeper ». Son album « Ripely Pine » est disponible depuis le 18 février 2013. http://www.ladylambthebeekeeper.com/   Sarah Blasko   sarah blasko FB   21H30 : Quatre musiciens s’avancent sur la scène : un guitariste, un contrebassiste, un batteur et un pianiste dont le piano à queue est installé au fond de la scène. Lorsque Sarah entre sur la scène, elle salue le public rapidement et les premières notes de {Explain} résonnent. Comme à bout de souffle, la voix vibrante et vespérale, dès le premier morceau, elle charme l’auditoire par sa sensibilité et son charisme. Vêtue d’une jupe plissée dorée et d’un chemisier de tulle noir, elle est pareille à une poupée. Ses gestes ainsi que sa posture trahissent les mouvements d’une danseuse, amples et cadencés. Elle accompagne et habille par sa gestuelle sa propre musique. En tant que compositrice et interprète, elle vit sa musique et le communique. Elle enchaîne avec le titre “All I want”. Grâce à deux micros distincts, elle interprète les chœurs de l’intro avec ce timbre si particulier et quasi fantomatique. Elle continue sur les morceaux de son premier album “As days follows Night” à l’instar de “Bird on a Wire” ou encore “We won’t Run” que tout le public applaudit chaudement. Ce dernier morceau en version acoustique acquiert une touche jazzy, renforcé par la présence de la contrebasse et des balais caressant la batterie. La complicité et la légèreté dans le jeu des musiciens est évidente. Sarah au milieu de cette formation, virevolte. Comme s’il fallait achever un cycle, au bout de 40 minutes, elle prévient le public qu’elle a sorti un nouvel album “I awake”, il y a quelques semaines (voire quelques mois) et qu’elle va interpréter ses nouveaux morceaux. Sur “I awake”, la batterie est omniprésente et donne une puissante supplémentaire à la version live. Au fur et à mesure, l’intensité du morceau ne cesse d’augmenter, servi par la voix de Sarah qui s’envole littéralement. Une atmosphère sensuelle envahit la salle avec le titre “God-fearing”. Sarah portée par la musique, invite le public à rentrer dans la danse. Les titres de son deuxième album apparaissent moins lisses que sur la version studio. Leur interprétation sur scène a plus de relief et de profondeur. Je redécouvre en live l’album et ça me séduit complètement.   Lors d’une aparté, elle explique que l’album a été enregistré entre la Suède et la Bulgarie (dont son père est originaire). C’est à Sofia, qu’elle a travaillé avec l’orchestre Symphonique national ainsi que des chœurs bulgares. Ils ont ainsi enregistrés, avec ses musiciens le morceau “Bury This”. Avec humour, elle précise qu’elle n’a malheureusement pas pu les a ramener sur scène mais qu’elle les a enfermés dans une petite “cassette”. Le public apprécie ses efforts et ses échanges. Le morceau prend alors tout son sens et son âme. Pour “All of me”, elle prévient son public qu’elle va chanter une chanson d’amour. Et c’est tout en retenu et en délicatesse qu’elle l’interprète. Elle insiste sur la prononciation de chacun des mots comme pour en accentuer le sens et l’intensité émotionnelle. Le concert s’achève sur un vrai plébiscite du public. Sous des applaudissements plus que nourris, Sarah revient seule sur la scène afin d’interpréter au piano, “An Oyster and a pearl” que la chanteuse a composé pour sa nièce de 13 ans. Elle se permet encore un rapide trait d’humour sur son âge (c’est sûr, ses 36 ans, elle ne les fait vraiment pas !). Pour le dernier morceau du set, ses musiciens la rejoignent et le concert finit ainsi sur “Not yet” (Pas encore), un titre prémonitoire car à les voir, eux tout comme nous, ne souhaitions pas vraiment que la soirée s’arrête.   L’album de Sarah Blasko “I Awake” est sorti en octobre 2012. Le dernier single « I awake » vient de sortir le 8 avril. A découvrir sans plus attendre et bien sûr au plus vite sur scène. http://www.sarahblasko.com/

2 comments

  1. Admiring the time and effort you put into your site and in depth information you offer. It is excellent to come across a weblog every once in a whilst that isna?t the same out of date rehashed material. Wonderful read! Ia?ve saved your site and Ia?m including your RSS feeds to my Google account.

  2. Lavon says:

    When I initially commented I clicked the “Notify me when new comments are added” checkbox and now each
    time a comment is added I get several emails with the same comment.
    Is there any way you can remove me from that service?
    Many thanks!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *