Orchestra Baobab @ Espace Django

Orchestra Baobab @ Espace Django

Une semaine après Arka’n Asrafokor, nous revoilà à l’Espace Django avec un groupe venu d’Afrique de l’Ouest. La comparaison s’arrête à ces proximités géographiques. Exit le métal togolais, nous voici avec les « spécialistes de tous les genres » ( cf. leur très bon et bien nommé album « Specialist in All Styles »). Certes ce « tous genres » ne comprend pas le métal, mais brasse très large.
La formation Dakaroise fête ses 50 ans avec une tournée internationale qui s’arrêtait par miracle à Strasbourg. Précisons tout de suite qu’il s’agit d’une formation nouvelle génération qui ne contient plus aucun membre original. Les musiciens se sont relayés ces dernières années pour perpétuer l’esprit et la qualité du groupe original. Nous avions devant nous une mélange d’anciens et de jeunes recrues.

Le groupe allume le chauffage d’une salle archi-comble et plutôt déjà bien chaude avec « Caravana » issue du classique album « Tribute to Ndiouga Dieng ». Très vite le rythme s’accélère et le thermostat monte avec des grands classiques (« On Verra Ça », « Jin Ma Jin Ma »,…) et quelques morceaux au tempo plus rapide (on s’approche du Ska) qui me sont inconnus.
La chaleur atteint son maximum sur Utrus Horas qui est probablement leur plus grand tube : tout le monde fait tomber la veste et sue à grosses gouttes en chaloupant des hanches dans la salle. On ne peut qu’applaudir la prestation du nouveau guitariste (plus jeune membre du groupe) sur le solo du morceau merveilleusement ré-interprété.

L’ambiance ne redescendra plus jusqu’au rappel qui sera composé d’un gros medley de tous les plus grand tubes du groupe qui n’avaient pas été joués dans le set (impossible de faire tenir 50 ans de carrière sur 1h30 de set). La nouvelle génération de l’Orchestra Baobab a su s’emparer de ce patrimoine monumental laissé par les anciens et se l’approprier (« ils ont beaucoup beaucoup travaillé » nous dit Thierno Koité le chef d’Orchestre). On est peut-être un peu perplexe par les quelques propositions un peu up tempo / ska, ce n’est pas forcément ce qu’on attendait du groupe, mais ça ne gâche en rien ce set qu’on est pas prêt d’oublier.

Voyageur-geek-photographe et fan de bon son !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *