L’instant Live : “Stuck in the Sound” au Bataclan

En guest : « I am un chien »… Méchant !!!

3510668892_a84e285889
C’est tout d’abord un duo de choc : David Fontao (frère de José des « Stuck in the Sound », eh ouais, quelle famille !)
et Douglas Cavanna.

Furieux mélange d’un rock tranchant et de samples
« vintage » efficaces :
la guitare frénétique de Douglas entraîne dans son sillon, la voix volcanique de David.
« I am un chien » ne fait pas dans la dentelle. Ajoutez à cela, une boîte à rythme simple et tonique, et il est alors impossible de ne pas remuer sa tête, à la manière d’un chien sur la plage arrière d’une voiture. Les groupies (fort nombreuses) ne s’y trompent pas, elles ne cessent de se dandiner jusqu’à l’épuisement total. Bref, si le beat ne s’empare pas de ton corps après quelques secondes (mention spéciale à David,
sexy en diable), c’est que t’as rien compris !

http://www.myspace.com/iamunchien



« STUCK IN THE SOUND…OUAIS !»
3509875875_43de1332767

Imaginez… Toute la salle du Bataclan, retenant son souffle, avant leur apparition. Excitée, fière d’avoir cru en ces 4 garçons là, d’avoir cru qu’ils allaient connaître le succès par leur talent et leur rage.
Ce concert a retenti comme autant d’immenses mercis à tous ceux qui les ont suivis sur les routes (et il y en a eu tant)…
Et puis mercredi soir, la dernière salle parisienne…

En trois ans, le quatuor (composé de José Reis Fontao au chant et à la guitare, Emmanuel Barichasse à la guitare, Arno Bordas à la basse et Ernie F.Billant à la batterie et aux choeurs), s’est imposé comme la révélation Indie rock de l’année.
Ils dégagent sur scène une puissance remarquable et t’embarquent illico dans leur speed…


3510684732_cc7372b33a2
Leur dernier album  « Shoegazing kids » est une drogue, que tu écoutes sans discontinuer voire jusqu’à l’obsession.
Entre violence et subtilité, les deux guitares s’unissent et se séparent, leurs accords mélodiques et acérées s’emmêlent, s’enlacent : un cocktail musical efficace qui impose le respect.
Et puis, il y a toutes ces images qui me viennent en tête : José, encapuchonné, masquant partiellement son visage, inondé de sueur ; des fans hypnotisés montant sur scène et relançant un morceau d’une seule et même voix ; l’envie palpable du public de continuer toute la nuit et de ne pas voir le concert s’arrêter…
Bref, chapeaux bas, les garçons, c’était tout simplement vibrant !

http://www.myspace.com/stuckinthesound


Photos par Beorn





4 comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *