Hypno5e @ La Laiterie

Hypno5e @ La Laiterie

C’est dans un Club de la Laiterie débordant de monde qu’on se retrouve avec Fragiles Figures en 1 ère partie d’Hypno5e et leur “Cinematic noise” augmenté d’images.
Des machines programmées à l’avance, une guitare, une basse et un écran, c’est sobre, introspectif et ça ne parle pas beaucoup. Tant mieux, ça nous permet de nous mettre tranquillement en condition pour Hypno5e.

Les Montpelliérains arrivent sur scène sur l’intro de Sheol et ses dialogues de film, morceau d’ouverture de leur dernier album Sheol sorti l’année dernière.
On retrouve au front, à quelques centimètres du public, la basse, la guitare et le chant. Le batteur est en fond de scène entouré de grands panneaux de lumière verticaux.

Pas trop le temps de traîner, on entre tout de suite dans le dur une fois l’intro passée. N’oublions pas qu’Hypno5e est avant tout un groupe de métal.
De métal oui, mais du métal cinématique. Les passages nerveux sont rapidement mis en contraste par des sections atmosphériques, en son et chant clair. Le groupe en profite pour nous pousser délicatement vers la prochaine déflagration musicale qui n’en sera que plus intense.
Le dispositif lumière est simple, mais extrêmement bien utilisé pour habiller la scène en fonction des ambiances musicales et complète à merveille le storytelling musical.

La setlist alterne entre les morceaux de Sheol, et de son prédécesseur A Distant Dark Source, toujours avec la même intensité.


Après 1h30 de rollercoaster musical, les lumières se rallument sur une salle transportée, certains étant encore dans leur rêverie, d’autres atterrissant doucement de ce voyage, un sourire au coin des lèvres.

Voyageur-geek-photographe et fan de bon son !

One comment

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *