Dewaere, Party Dozen et Tropical Fuck Storm à l’Antipode Rennes

Dewaere, Party Dozen et Tropical Fuck Storm à l’Antipode Rennes

Au nouvel Antipode ce soir, c’était une soirée sous le signe du continent australien, Trois groupes à tendance rock se partagent l’affiche, deux viennent directement du pays des kangourous et le groupe plus ou moins local possède un chanteur d’origine australienne.

La soirée débute par le concert de Dewaere, le groupe costarmoricain mais un peu aussi australien par son chanteur, Maxwell Farrington, joue un hybride noise/croone, tel un Scott Walker qui chanterait accompagné par Big Black. Leur premier album était très bon, j’ai moins écouté le second mais leur son est toujours aussi tendu, la musique oscille entre le noise du départ et un heavy métal toujours bien soutenu par la voix du chanteur. Le son n’était pas au top, reléguant le chant un peu en arrière, c’est dommage, mais un bon concert tout de même. 

Le duo Party Dozen, composé de Kirsty Tickle au saxophone et autres sons, et Jonathan Boulet aux percussions. La musique est essentiellement instrumentale même si Kirsty chante (crie ?) dans son saxo. Tendu, fort et puissant ça l’est ! Et de plus les enregistrements de guitares font qu’un son plein et lourd envahit la salle. Le son est parfois rock, parfois jazz tirant sur le free jazz. parfois on dirait du Stoner. C’est très bon, très chouette mais il manque quelque chose à mon gout, un guitariste serait sans doute le bienvenu, même si la virtuosité des deux musiciens n’est pas à mettre en doute.

Puis les Australiens de Tropical Fuck Storm de monter sur scène, fondé sur les cendres de The Drones, le chanteur Garreth Liddiard  et la bassiste Fiona Kitschin sont les survivants de ce très très chouette groupe. Ils se sont maintenant adjoint une guitariste Erica Dunn et une batteure Lauren Hammel. Nous avons à faire à quatre musiciens et musiciennes de talent. Pieds nus Garreth, joue un peu le poète babacool, avec sa guitare et ses pédales qu’il passe beaucoup de temps à triturer. Ça joue bien, ça débute par l’excellent morceau Braindrops, et ça continue en revisitant la courte mais abondante discographie du groupe mais surtout le premier album, laissant un peu de coté le second et lorgnant vers le dernier EP.. Il y aura même la reprise des Beegees Stayin Alive. C’est bon, presque aussi bons que The Drones, avec toujours ce relent de Nick Cave dans la voix de Garreth, ça joue bien, mention spéciale à la guitariste/clavier Erica Dunn ainsi que Laurenn La batteure. Vraiment un chouette concert.


Une bien belle soirée placée sous le signe de l’Australie, un grand merci à l’Antipode et aux équipent qui y oeuvrent. Merci aussi aux groupes, musiciens, sans oublier l’ambianceuse Dupont Dj Set.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *