Concert de Février et Come. Au jardin moderne, Rennes.

Concert de Février et Come. Au jardin moderne, Rennes.

Dimanche, c’était une réunion de cheveux gris pour assister au concert des américains de Come, avec en première partie les rennais de Février.

Février, groupe rennais, duo devenu trio, joue un rock tendu, brut, les influences sont à chercher du coté de Slint, Mecca Normal, voir même PJ Harvey, mais le groupe a un son qui leur est propre. Le trio est composé d’Emilie au chant, de Don Lurie à la guitare et de Mat Cotton (Formica, You’ll brynner) à la batterie. Ils avaient sorti un EP en 2018, composé de 4 titres, un prochain album serait en approche m’a t’on confirmé.

C’est Février qui débute la soirée. Sur scène le chant d’Emilie est comme qui dirait habité mais pas du tout surjoué, tantôt doux, tantôt énervé mais toujours juste. Elle est accompagnée par la guitare incisive et tranchante de Don Lurie qui ne se perd pas en solo, le tout soutenu par la batterie minimaliste de Mat Cotton qui joue sans fard, sur un tom, une caisse claire et une cymbale, c’est vraiment bon, très bon même. Je les avais vu au départ en duo guitare chant, c’était déja bien, mais là, en trio ça prend toute son ampleur, les titres sont aboutis, ça joue très bien, et c’est un plaisir de les voir sur scène.

Pour découvrir ou simplement écouter Février ça se passe par là :
https://fvrier.bandcamp.com/album/f-vrier

Puis c’est au tour de Come de monter sur scène, et là, quelque chose se passe. Une émotion rarement ressentie.

Come c’est un groupe américain, composé notamment de Thalia Zedek (Thalia Zedek band, Uzi, Live Skull) et Chris Brokaw (Codeine) se disent qu’ils pourraient faire quelque chose ensemble, 4 albums sortiront entre 1992 et 1998 chez Matador Records, tendance tantôt bues noise, tantôt swamp rock regardant du coté de Gun club ou Television, mais avec une identité bien a eux. Accompagnés de Sean O’Brian à la basse et Arthur Johnson à la batterie. C’est un groupe qui a laissé des traces mais reste peu connu à part pour certains aficionados. La chanteuse Thallia zedek passe régulièrement sur Rennes, accompagnée par son groupe ou avec E (a band called E) avec Jason Sanford (Neptune), and Gavin McCarthy (Karate) mais c’est la première fois avec le groupe Come. C’est la seconde « vraie » reformation du groupe et c’était surtout la seule date à l’ouest de la France. Autant vous dire qu’ils étaient attendus par un bon paquet de fans.

Le concert ne fut pas bon, il fut excellent, une grosse heure de rock super bien construit, et joué avec tout plein d’émotions. Le public était ravi de voir Come, et le groupe était visiblement ravi de jouer devant une salle remplie de personnes qui leur était déja acquises. Beaucoup de titres joués, des grands classiques comme Submerge ou Dead Molly de l’album Eleven : eleven, et d’autres tout aussi bons piochés dans les 3 autres albums comme Poison et Mercury Falls qui apparaissent sur l’excellent album « don’t ask don’t tell ». Un très grand moment !

On peut écouter come par là :
https://come.bandcamp.com/

Je tiens aussi à remercier pour cette très chouette soirée les associations KFUEL, ainsi que des Pies Chicaillent et Les Tombées de la nuit pour la co-organisation de la soirée et d’avoir rendu ça possible. Merci aussi au Jardin moderne et toute son équipe pour leur accueil !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *