24 Hour Party People – Michael Winterbotton

Ça ne m’arrivera pas souvent d’écrire sur un film mais je fais une exception pour celui-ci. Certains le connaissent sûrement déjà mais je suis tombée dessus par hasard il y a quelques jours grâce à quelques errances nocturnes.

Sorti en 2002, l’action du film se situe en fait de 1977 à 1997 à Manchester en pleine période New Wave. Celui qui nous raconte l’histoire et qui est en quelque sorte le narrateur n’est autre que l’homme qui a le mieux connu cette période et cette ville, Tony Wilson – créateur de Factory Records, et plus tard du club qui sera l’épicentre du mouvement « Madchester », The Hacienda.

Au travers le personnage de Tony Wilson (joué par Steve Coogan) – drôle et absolument génial – on suit l’ascension de groupe comme Joy Division qui devient New Order (moins Ian Curtis) ainsi que les Happy Mondays ou A Certain Ratio, tous associés à Factory Records.

Trailer (en anglais):

Évidemment, le film bénéficie d’une BO absolument géniale – qui débute avec ‘Anarchy in the UK’ des Sex Pistols et qui s’achève sur ‘Love Will Tear Us Appart’ de Joy Division, en passant par ‘Janie Jones’ (The Clash), ‘Tempation’ (New Order), ‘Ever Fallen in Love’ (Buzzcocks) et évidemment ’24 Hour Party People’ des Happy Mondays.

Le film est disponible est en streaming (VOSTFR) en cliquant ici.

One comment

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *