Tom waits

Tom Waits

Héhé, Thomas Alan Waits. C’est comme pour Elliott Smith, j’ai limite honte d’écrire quelques mots sur ce bonhomme. Ce musicien à la voix tellement reconnaissable, tellement puissante. Mule Variations est le premier album que j’ai écouté de son excellente discographie et je me décide dans un petit moment de blues de poster deux titres de lui. Le premier est Georgia Lee. Pourquoi ce titre ? Je ne sais pas. J’aurais très bien pu poster Big in Japan, Hold on ou encore Eyeball Kid mais je ne sais pas, cette déclaration pour Georgia Lee est littéralement bouleversante.

[audio:http://freenull.net/~soundnation/t/TomWaits-GeorgiaLee.mp3]

Le titre suivant s’intitule “come on up to the house”, morceau qui clôture d’une superbe manière un album déjà très bon.

[audio:http://freenull.net/~soundnation/t/TomWaits-ComeOnUpToTheHouse.mp3]

Mule Variations est un album à découvrir qui permet de passer un moment magique du premier au dernier morceau et de rentrer facilement dans l’univers d’un mec attachant.
Petite anecdote : l’artiste n’a jamais voulu que ses titres soient sujet à une musique de publicité. Plusieurs sociétés en ont d’ailleurs fait les frais suite à l’utilisation sans son accord.

Pour en savoir plus :

  • Le site de Tom Waits.

2 comments

  1. erienne says:

    Il a une voix rocailleuse qui lui donnent un style bien à lui. Quand on pense que le single de Scarlett johansson, c’est une chanson à lui tout comme le “jersey girl” de Bruce Springteen.
    Tom Waits, ça s’écoute sans “fin”.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *