Speech Debelle, Big artist by Big Dada

20090525-Speech_Debelle_Go_Then_Bye-1243286405

Angleterre, berceau de la pop ça tout le monde le sait. Le poids de l’héritage doit parfois être lourd à porter mais les anglais ne s’arrêtent pas à ce détail et tentent régulièrement de belles échappées. Ils me surprendront toujours. Ils viennent encore de le faire récemment.

Je ne sais pas si vous avez remarqué le visage que prend parfois la pop anglaise : un visage féminin, grande gueule, métis et sacrément péchu. Dans la lignée de Skunk Anansie, qui avait apporté un son fusion tout à fait particulier, ou Neneh Cherry (née suédoise mais bon on peut dire qu’elle est anglaise au niveau musical) les héritières se sont en revanche affranchies de l’éternelle image du groupe avec son guitariste ténébreux et ses solos électriques, pour nous livrer un hip hop hybride : on connaissait Miss Dynamite, M.I.A et maintenant on connaitra Speech Debelle. Voilà qui est dit. Elle sera très certainement une figure importante de la scène pop anglaise. Elle a d’ailleurs recu le prix Mercury 2009, qui récompense le meilleur album britannique/irlandais, comme quoi la profession a du gout et des oreilles. Et fait encore moins anodin : c’est une prod de l’excellent label Big Dada (Ninja Tune) que je respecte tout particulièrement pour ses excellents choix artistiques, toujours de très grande qualité, cohérents, extrêmement bien réalisés et produits. Rien à redire.

Speech Debelle est avant tout une artiste ultra talentueuse au phrasé énergique et au grain de voix délicieux. Au son de guitare électrique, elle préfère celui de la guitare acoustique. Aux sonorités électroniques actuelles elle leur préfère la trompette, la contrebasse ou encore la clarinette. On est baladés dans un incroyable univers original, personnel et cohérent, qui surfe aux frontières du jazz et de la musique de chambre. Le projet de Speech Debelle est incroyablement mature, sincère, cohérent. les adjectifs ne manquent pas pour qualifier Speech Debelle. Le mieux est encore d’écouter. Difficile de s’en lasser, non franchement!

One comment

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *