Nadeah @ Café de la Danse

Nadeah @ Café de la Danse
Nadeah @ Café de la Danse
Il y a quelques mois, on me trainait au Divan du Monde pour voir Nadeah, “petite nouvelle” sur la scène parisienne alors connue pour sa collaboration avec Nouvelle Vague.
Entre temps notre Australienne a sorti un EP, puis un album, le très bon “Venus Get Even”. Mais surtout elle a continué à jouer sa musique, partout, tout le temps. On l’a croisé au festival Fnac Live, à Rock en Seine, dans des concerts sauvages organisés tout l’été dans différents lieux de Paris, bref partout. Autant dire que notre Australienne favorite a eu le temps de peaufiner ses chansons pour la scène.Alors ça y est, après une première partie avec Owlle, elle se lance sur la scène du Café de la Danse a capella avec “Sun Showers”. Une intro tout en douceur donc, mais bien entendue, ce n’est que le calme avant la tempête.

 

Nadeah @ Café de la Danse
En fait, un concert de Nadeah c’est un peu une prise d’otage par hypnose de groupe. En quelques chansons, elle arrivera à embarquer de gré ou de force l’intégralité de la salle dans son monde complètement barré. Dans le public, c’est le syndrome de Stockholm, devant toute la conviction que la belle déploie sur scène, il est impossible de ne pas être conquis. Évidemment, la qualité des compos et les musiciens, talentueux et tout aussi déjantés qu’elle participent grandement à l’esprit festif de la soirée. En témoigne cette danse endiablée que notre jolie blonde entamera sur un solo d’harmonica.

Nadeah @ Café de la Danse
Les morceaux déchainés s’enchainent, avec de temps à autre 3 minutes de répit avec une petite ballade (“Suddenly on the Moon”) et ça repart pour une déferlante de blond et rose ! Nadeah fait preuve d’une énorme générosité et d’une énergie incroyable sur scène… et dans le public ! Le Café de la Danse n’aurait pu mieux porter son nom ce soir là. On la voit courir sur la mezzanine, danser avec le public, jouer avec les photographes. Incontrôlable pour notre plus grand plaisir ! Sur “Pinot Noir and Poetry For Breakfast”, elle se mute en femme fatale et nous nous transporte le temps de la chanson dans un cabaret.

Nadeah @ Café de la Danse

Avant le single “Odile” et le rappel, Nadeah nous gratifiera d’un nouveau morceau aux accents bluesy “Nobody but you”… et bien entendu, nous aurons droit à la reprise de “Gloria” de Van Morisson que Nadeah jouait quelques jours auparavant sur le plateau de Taratata avec Lilly Wood.


Pour résumer et faire simple, Nadeah et son groupe ont retourné le Café de la Danse. Clairement une artiste à (re)découvrir sur scène.
Nadeah @ Café de la Danse

 

Nadeah @ Café de la Danse

 

Nadeah @ Café de la Danse

 

Nadeah @ Café de la Danse

 

Nadeah @ Café de la Danse

 

Nadeah @ Café de la Danse

 

Nadeah @ Café de la Danse

 

Nadeah @ Café de la Danse

 

Nadeah @ Café de la Danse

 

Nadeah @ Café de la Danse

 

Nadeah @ Café de la Danse

 

Nadeah @ Café de la Danse

 

Nadeah @ Café de la Danse

 

Nadeah @ Café de la Danse

 

Nadeah @ Café de la Danse

 

Nadeah @ Café de la Danse

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *