La Maison Tellier @ Café de la Danse

Une salle qui chante « Aime ton prochain comme toi-même » en chœur ? Non on n’est pas au JMJ, mais à un concert de La Maison Tellier. Ils sont de retour sur « la capitale », comme ils aiment à  l’appeler, pour jouer à guichet fermé au Café de la Danse. Les réjouissances comptent beaucoup de titres issus du dernier album L’art de la Fugue paru le 22 mars dernier. En première partie, Ludo Pin.


La Maison Tellier
La Maison Tellier par Rocktrotteur


Ludo Pin

Un sample rock sur lequel il cale un flow hip-hop, Ludo Pin joue plus des pédales que de la guitare. Mes impressions : sa voix n’est pas posée, le son est trop brut, son slap de guitare acoustique m’agresse, les samples ne sont pas accrocheurs… seuls les textes m’intriguent. Mais le public en redemande donc je m’incline.

La Maison Tellier

Les chemises à carreaux sont en force ce soir, au premier rang on remarque même un chapeau de cowboy, les « wihaa » ne tardent pas à fuser : faites entrer nos cinq mercenaires ! Avec ‘Goldmine‘, le décor est planté. Très vite je ne peux m’empêcher de siffler et de taper du talon… je murmure même les paroles.

Pour meubler pendant l’accordage, Helmut raconte tout ce qui lui passe par la tête, ce qui crée une belle connexion avec le public. Le set est complet, comptant même un petit quadrille country pour l’ambiance, un petit clin d’œil à David McWilliams avec ‘Days Of Pearly Spencer‘ et des séquences souvenir avec ‘La Chambre Rose‘ pour les fans de la première heure.

Ce qui m’a frappé c’est le niveau des musiciens : Alexandre fait cavaler sa batterie, Helmut chevauche sa guitare, Raoul éprouve sa dextérité autant sur la Gibson qu’au banjo ou la mandoline, Alphonse jongle entre la basse et la contrebasse et Léopold me tire les larmes à la trompette.

J’ai été parcourue d’un frisson quand Maxime Prieux d’Elektrocution est venu chanter ‘Please Do‘ : sa manière de s’accrocher au micro comme si sa vie en dépendait m’a émue… et pour m’achever, ils ont enchaîné avec un solo de trompette sur une composition d’Ennio Morricone. Néanmoins, le moment d’intensité maximum sera atteint sur le rappel lorsque le public reprendra en chœur le refrain de ‘A la Petite Semaine’.

Setlist : Goldmine / L’art de la Fugue / La peste / Second Souffle-Last Days / Après dissipation / Laissez venir / Please Do (feat Maxime Prieux d’Elektrocution) / Morricone / Mexico City Blues / Williard / La chambre Rose / Babouin / Days of Pearly Spencer [David McWilliams] / Sot Metier 2 (feat Lippie) / Five Years Blues / To a Friend / Suite Royale / Fraulein S / Cul de Sac /Cactus Kid
Rappel : A la Petite Semaine / Troubles / Killing in the Name [Rage Against The Machine] / Sot Metier 1


Merci à 3e Bureau pour ce concert
Merci à Rocktrotteur d’avoir partagé ses photos en Creative Commons


Prochains concerts de La Maison Tellier :

One comment

  1. luisa says:

    Découvrez vite Beauté pour tous , dernier opus de La Maison Tellier et visitez son “Exposition Universelle”…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *