Grails

Grails

L’histoire de Grails commence au début des années 2000 dans l’Orégon, aux Etats-Unis, sous le nom de « Laurel Canyon ». S’ensuit immédiatement deux EPs, tous deux autoproduits en 2000 & 2001. Deux disques qui rencontrent un beau petit succès (ce qui a sûrement permis le bon développement du groupe).
2003, le groupe se décide à envoyer une maquette au label Américain Neurot (Red Sparrowes, OM, Tarentel..) et opte pour le changement d’identité sous le nom de : Grails. Le label est convaincu du potentiel et du talent qui déborde de ces petits génies de la musique.
2008 va rester comme une année clé pour le groupe. Depuis 2003 d’autres albums ont été enregistrés, chacun ont permis au groupe d’augmenter sa popularité. Pourtant, le batteur et fondateur du groupe décide de le quitter afin de rejoindre l’explosive team OM et leur style rythmé, calculé, parfois violent.

Je vous propose maintenant d’écouter deux titres :

Grails – Burden of hope (2003) :

[audio:http://freenull.net/~soundnation/g/grails-burdenofhope.mp3]

Burden of hope (le poids de l’espoir) est l’un de leur tout premier morceau produit et joué. Il ne prend pas une ride même après quelques années et de très nombreuses écoutes !

Grails – Take refuge (2008) :

[audio:http://freenull.net/~soundnation/g/grails-takerefuge.mp3]

Take refuge est à mon sens, leur meilleur titre enregistré. Difficile de s’engager dans ce genre d’opinion alors qu’aussi bien demain j’aurais changé d’avis. Ce titre est disponible dans le dernier album, sorti il y a à peine deux mois et intitulé « Take Refuge in Clean Living« .

Liens :

3 comments

  1. Rémi says:

    J’aime beaucoup ça. Le premier (Burden of Hope) est très post-rock, on retrouve un peu les mêmes sonorités dans « The Narcotic Story » d’Oxbow, que j’adore…
    OM j’aime bien également.
    C’est l’une des premières fois que l’on à le droit à ce type de musique sur SoundNation et je pense que ça mérite d’être soutenu.

  2. Gëist says:

    J’aime beaucoup Grails. Leur album « Burning Off Impurities » est une petite merveille, et je suis ravi d’apprendre la sortie d’un nouvel album. S’il est dans la lignée des paysages évoqués par le précédent opus, il risque fort de me plaire.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *