Festival Musiques Métisses, les 40 ans

Festival Musiques Métisses, les 40 ans

Peu de festivals peuvent se targuer d’une telle longévité ! 40 ans que les Musiques se croisent et se métissent dans les rues d’Angoulême, c’est de l’alchimie de grand sorcier avec une petite pincée de soleil, 50 grammes de bonne humeur, un zeste de découverte et des camions pleins de bon son !
Le grand sorcier, c’est probablement Christian Mousset, le fondateur et programmateur du festival depuis toutes ces années; il a d’ailleurs choisi cette édition pour tirer sa révérence et passer le relais ! Mais bon, plutôt que de parler du bon vieux temps, passons à la musique.

Vendredi

Premier jour de festival,pas de temps à perdre, on démarre la machine avec le funk africain de Vaudou Game. Le son est frais et efficace, parfait pour entrer dans le bain ! On retiendra évidemment la performance de Faada Freddy, en mode 100% sans instrument, le groupe est composé de 5 beatboxeur faisant chacun un instrument : simple et puissant !
Enfin la surprise de la soirée viendra du Bamba Wassoulou Groove à l’énergie plus que communicative !
Tiken Jah Fakoly, tête d’affiche ce soir-là assure avec un spectacle bien rodé, mais tout ça en devient presque trop lisse.

DSC_1321

DSC_0435

DSC_0926

Samedi

Et de deux, on est toujours plus ou moins frais et motivé ! C’est le chorégraphe Seydou Boro qui ouvre le bal en douceur, suivi de la Cap-Verdienne Elida Almeida. Vous pourrez d’ailleurs les retrouver tous les deux en live session prochainement dans les pages de ZikNation !
Cette journée n’était pas forcément ma favorite, pour ma part je retiendrais surtout un Moh! Kouyaté bien en forme et les grosses montées de son d’Orange Blossom.
Ester Rada et Akhenaton assurent leur show comme il faut, en bons professionnels, difficile d’y trouver quelque chose à redire, mais encore une fois, cela manquait un peu d’aspérités pour ma part.

DSC_2262

DSC_2177

DSC_0946

DSC_2441

 

Dimanche

Les jambes commencent à être lourdes, les paupières collent et c’est un véritable marathon qui se joue pour le dernier jour de festival. Il se terminera d’ailleurs à 6h du matin, après un Bal de l’Afrique Enchantée et des cours de dances au petit dej avec Seydou Boro !
Définitivement la journée la plus intéressante du festival, avec quelques ovnis musicaux comme Metà Metà (si Sonic Youth était brésilien en 2015, ça donnerait un truc du genre), ou encore l’énergie brute de Throes + The Shine !
La grande scène n’était pas en reste avec l’éthio-jazz d’Akalé Wubé en ouverture suivi du vétéran Boubacar Traoré ! Mais évidemment l’événement du jour était la venue des Ambassadeurs qui jouaient là leur premier concert en Europe depuis leur reformation ! On y retrouve la crème de la crème des musiciens maliens des années 70 avec Salif Keita, Amadou Bagayoko ou encore Cheick Tidiane Seck !
Enfin, pour achever le festivalier en trop plein d’énergie notre bande de saltimbanques nationaux de l’Afrique Enchantée était venue faire groover la scène Mandingue de 00h30 à… 3h30 du matin ! Pour ma part, au bout de 2h je rends les armes, mais avec le sourire !

DSC_1726

DSC_3152

DSC_2155

DSC_3699

 

Voici pour cette année, on est prêt pour remettre le couvert l’année prochaine, mais avant de conclure cet article, je crois qu’il est indispensable de laisser un énorme merci à toute l’équipe du festival pour son travail et surtout son incroyable gentillesse !

Retrouvez ici toutes les images en attendant les Live Session avec Seydou Boro, Elida Almeida, Boubacar Traoré et Metà Metà

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *