Enola Gay, salle de l’UBU, Rennes.

Enola Gay, salle de l’UBU, Rennes.

Un lundi soir, pas facile pour tirer les rennais de chez eux pour un concert, mais l’équipe de l’Ubu a eu la bonne idée de le faire commencer tôt et pour le coup de le finir assez tôt aussi. C’est assez régulier et c’est bien nommé les Happy mondays et en plus ce n’est pas cher.

Enola Gay
Enola gay

Ce soir ce sont des irlandais de Belfast, qui portent le doux nom de Enola Gay, soit pour les vieux comme moi, d’un morceaux du groupe synthpop des années 80 Orchestral Manoeuvres in the Dark, soit pour les amateurs d’histoire et de culture le bombardier qui a largué la première bombe nucléaire sur Hiroshima le 6 aout 1945. Ceci étant dit, on peut passer à la musique et au concert.

Enola Gay.

Le groupe composé en 2019 du chanteur Fionn Relly, du guitariste Joe Mc Veigh du bassiste Adam Cooper et du batteur Andy Mullan. Enola Gay joue un punk rock teinté de hip hop parfois et noise rock souvent. Autant dire que sur scène ça envoie, pas le temps de ralentir, c’est toujours à fond. Une bonne heure de concert devant un salle de l’ubu bien remplie et un public se lâchant en quelques pogos bien envoyés. C’est chouette à voir.

Enola Gay.

Ce fut un bon moment malgré quelques problèmes (à mon gout) sur la voix du chanteur que parfois on n’entendais pas assez. Sinon ce fut un très bon concert, et je comprends pourquoi le vieil Iggy Pop a validé le groupe et sa musique, le groupe s’est formé sur scène et ça se voit.

Deux EPs « Gransha » et « Casement » sont sortis ainsi que quelques singles, beaucoup de concerts mais pas encore d’album, mais je pense qu’il ne faudra pas attendre longtemps.




Participer à la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *