Morceaux choisis

The Drums, on les connait en France beaucoup (sans le savoir ?) grâce à la pub pour la 3008 et son entêtant “Let’s Go Surfing“.  Visiblement après s’être un peu cherché, le groupe a trouvé sa formule gagnante avec ce savant mélange de “surf pop/rock” et un peu de new wave. On aime beaucoup Head of the Horse et on espère que le titre vous donnera envie de découvrir leur dernier album.

“Abysmal Thoughts” est déjà disponible.

 

Aujourd’hui on vous offre un moment de douceur et d’introspection. Fermez les yeux et voyagez avec la voix de Leif Vollebekk sur Vancouver Time.

Le canadien a sorti son troisième album “Twin Solitude”, un disque (peut-on encore aujourd’hui parler de disque ?) qui donne envie de prendre la route pour l’Amérique du Nord, au couché de soleil. C’est d’ailleurs comme ça qu’a été conçu l’album et ça se ressent.

Devin, ce nom ne vous dit peut-être rien mais vous avez sûrement déjà entendu le travail de Philippe Devin. Guitariste, réalisateur, producteur, il a collaboré avec Carmen Maria Vega, Op Smith, Zora Young ou Nina Attal qu’il a accompagné pendant 7 ans et réalisé l’album “Wha”.

Devin est donc un projet solo dans lequel Philippe expérimente et revisite ses influences disco / funk. Lazy, le 1er extrait de son EP sonne un peu comme Jamiroquai, époque “Travelling Without Moving” et on ne peut que vous le recommander. A découvrir ci-dessous !

Si vous souhaitez le voir sur scène, il assurera la 1ère partie d’Al Mckay’s Earth, Wind and Fire Experience à l’Enghein Jazz Festival le 8/07.

Parce que c’est bientôt l’été et qu’on a envie d’y croire quand même malgré les litres d’eau qui nous tombent dessus depuis le mois de mai, on vous présente N-A-I-V-E-S, un trio électro originaire de France et influencé par le Douanier Rousseau. Rien à voir de prime abord, mais quand on regarde bien on y trouve de l’exotisme, des couleurs, des rêves et de la… naïveté ! Leur premier album s’intitulera No Way et outre Manche, on les pousse déjà pas mal, on en fait autant ici en vous partageant leur clip, et deuxième extrait de cet album : Fashion Pineapple !

Snoh Aalegra

Snoh Aalegra nous vient de Suède mais vit actuellement à Los Angeles où elle a pu donner un cadre à sa voix soul. Et quelle voix ! RZA, Common et le défunt Prince en sont tombés sous le charme. Les 2 premiers l’ont d’ailleurs soutenue en collaborant avec elle sur son premier EP sortie il y a 2 ans. Malgré la qualité certaine du projet, l’accueil a été plutôt froid.

 

La belle n’en est pas restée là et revient avec un mini album Don’t Explain dont est extrait le très rétro In Your River. On ne va pas y aller par quatre chemins, Snoh est une bombe et son ep est une explosion de bonnes vibes soul magnifiquement produit par No ID, collaborateur de longue date de Common et de Kanye West. Les arrangements frisent la perfection et soulignent la voix exceptionnelle de Snoh. Une chose frappe cependant.. on ne peut s’empêcher de penser à Amy Winehouse, pour la voix mais aussi pour la ressemblance physique. Les ravages de la drogue en moins.

Amateurs de soul, de r’n’b, ou de belles voix féminines, jetez-vous sur ce titre et cet ep, vous ne le regretterez pas !