Bat For Lashes – Two Suns

Je dois bien vous avouer qu’avant de recevoir le second album de Bat For LashesTwo Suns“, je ne connaissais cette chanteuse que pour un seul titre : “What A Girl To Do“, qui m’avait beaucoup accroché, mais pas attiré vers l’album. Alors, c’était la surprise totale en mettant cette galette dans ma chaîne.

Bat For Lashes

Et il faut bien avouer que cette petite Natasha Khan ne m’a pas déçu. Un univers très spécial, harmonieux, quasi religieux. Une voix magique, et une instrumentalisation qui sort d’entre les forêts mystiques. Voilà, Bat For Lashes.

Le tout respire symétriquement la même chose : l’enchantement. J’ai l’impression que “Glass” et “The Big Sleep” se suivent, sans détour, comme si l’album allait d’un point A à un point B, en passant par plein de petits chemins, où on explore dans les grottes et les terriers ce qu’on peut bien en tirer. De la pop lyrique, de l’électro, du rock frigide. Une fille torturée est celle qui nous guide.

Attention, malheureusement, l’album peut vite tourner en rond, et l’impression d’avoir déjà entendu la même chose à la piste précédente est normal. Vous aurez la même voix, les mêmes aigus, les mêmes intonations, les mêmes variations. Le même esprit, finalement. Mais, heureusement, les histoires racontées sont souvent magiques, et vous prennent, vous, auditeurs, au cœur de sa vie, et de son histoire. Comme si un bout de vous même arrivait à trouver sa place dans au moins une chanson.

Glass“, “Moon And Moon“, “Peace Of Mind” et “Daniel” sont vraiment des perles. Tour à tour puissantes, pures, sensuelles, parlant essentiellement d’amour. Ce disque est très “féminin“, fait par et pour les filles. On passe plus vite sur la fin du disque : “Pearl’s Dam“, “Good Love” et “Two Planets” subissent la répétition et une qualité légèrement inférieure, mais le palier des premières chansons étant assez haut, on note bien la chute. “Travelling Woman” relève le niveau, et je vous laisse délirer dessus.

Finalement, même si le tout sonne de la même façon, la façon dont les choses sont racontées, les mélodies, et la voix dont ne se lasse pas de Natasha fait que, malgré tout, on prend plaisir à l’écouter et le réécouter, encore, seul chez soi, la nuit, entre deux divagations, parce que c’est là où se situe cet album : très haut.

________

Acheter l’album “Two Suns” sur iTunes.
Myspace du groupe.
Site officiel du groupe.

Tagged .

De 1950 à aujourd'hui. Des sons qui me touchent, qui en ont touché bien d'autres. Que je vous fais partager, en vous rendant sensiblement moins cons. L'est pas belle la vie ?!

2 comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *