Yungblud partage le teaser de son nouveau single « Breakdown » inspiré de la Britpop après « l'année la plus difficile pour ma santé mentale »

Yungblud partage le teaser de son nouveau single « Breakdown » inspiré de la Britpop après « l'année la plus difficile pour ma santé mentale »

Yungblud a partagé un teaser de son nouveau single « Breakdown », inspiré de la Britpop, qui, selon lui, reflète « l'année la plus difficile pour sa santé mentale » – écoutez le clip ci-dessous.

Le single sortira dans son intégralité le 21 juin, et avant cette date, il a partagé un extrait de la chanson sur son compte Instagram.

Sur des cordes ressemblant à « Bitter Sweet Symphony » et un rythme trépidant, le premier extrait de « Breakdown » montre Yungblud chantant : «N'oublie pas de mettre les pieds dans l'herbe / Dis à ta mère que tu l'aimes, dis que tu as fait le ménage / Donne de l'argent au sans-abri, aide-le à acheter un bar / Quand tu achètes ton café du matin, demande eux comment ils sont».

Le clip vidéo montre le musicien assis à l’arrière de ce qui semble être une camionnette, avec le monde filant derrière sa tête. « J'emmerde la dépression, tout est dans ta tête« , chante-t-il, avant d'arriver au refrain de « Panne, je pense que je vais m'effondrer / Je pense que je vais disparaître / Je pense que je vais m'effondrer».

La publication Instagram de Yungblud comprenait également un long commentaire dans lequel il discute de l'inspiration de la chanson.

« J'ai écrit ce poème parce que ça a été l'année la plus difficile pour ma santé mentale », a-t-il écrit. « Dans ma vie, je ne me suis jamais senti assez bien, c'est juste quelque chose qui m'a dévoré. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai constamment eu peur de la rapidité avec laquelle ma tête peut s’assombrir.

« Cela a toujours été si difficile de combattre les ténèbres que j'éprouve inévitablement. Beaucoup de gens diront que c’est une phase et qu’elle disparaîtra. Mais ce n’est pas le cas et la réalité de la situation est que je dois trouver des stratégies pour y faire face.

« Pour le dire clairement, les choses que je n'aime pas chez moi ne changeront probablement jamais, les gens me disent qu'un jour je me réconcilierai avec eux, mais je veux que ce jour soit PUTAIN MAINTENANT », a-t-il poursuivi. « Cette chanson est un message pour moi d'essayer d'exister aux côtés de mes insécurités et de mes ténèbres en m'enracinant et en me rappelant ce qui est réel dans la vie et le monde est bien plus grand que moi. »

Il a conclu en établissant un lien avec l'association caritative pour la santé mentale Mind et a ajouté : « Essayez de sortir de votre tête et remarquez le monde qui vous entoure, remarquez les choses et les gens qui vous entourent. Connectez-vous avec eux, il y a de fortes chances qu’ils ressentent la même chose. Ne laissez pas les conneries dans votre tête vous consumer. Cela fait juste perdre un temps précieux. Rappelez-vous ce qui est réel. Aidez les gens, soyez gentil, aidez le monde, aidez-vous-même.

« Si vous pensez que vous ne pouvez pas le faire, vous le pouvez. Tu peux t'en sortir, crois-moi. Utilisez ce poème le matin pour vous sortir du lit, utilisez-le lorsque vous êtes sur le point de renoncer à quelque chose de dernière minute, utilisez-le lorsque vous êtes le plus sombre. Il y a un peu de lumière dedans. N'oubliez pas de mettre les pieds dans l'herbe.

Les saveurs Britpop de « Breakdown » ont été évoquées pour la première fois dans l'interview de ZikNation avec Yungblud en mars, lorsqu'il décrivait son prochain album comme étant réalisé dans « le Nord » et représentant « la lumière ».

« Il s'agit avant tout de s'en sortir ; c'est positif. C'est cette chose dans l'estomac quand vous écoutez Oasis, ou The Verve, ou Bowie, ou Suede, ou Madonna. Cela me donne l’impression que je peux me lever aujourd’hui. Cela me donne l'impression d'être invincible et que je peux tout faire – c'est à cela que ressemble ce nouvel album », a-t-il expliqué.

Il a poursuivi en disant que d’autres influences incluaient The Stone Roses et Amy Winehouse et tout ce qui a « travaillé sur mon âme ».

« Ce sera un superbe 'Urban Hymns' ou 'Screamadelica' », a-t-il ajouté. «Je sais que les vieux mecs vont me cuirer dans les commentaires pour ça mais je m'en fous parce que je vais y aller. Si vous l’écoutez, c’est sous un nouvel angle.

Yungblud se prépare à accueillir le BludFest au Milton Keynes Bowl le 11 août, où il sera rejoint à l'affiche par son récent collaborateur Lil Yachty, ainsi que Soft Play, Nessa Barrett, The Damned, Lola Young et Jazmin Bean.

Ces dernières semaines, il a confirmé qu'une deuxième scène avait été ajoutée à l'événement, qui comprendra des performances de Jesse Jo Stark, Landon Barker (le fils du collaborateur de Yungblud et batteur de Blink-182 Travis Barker), Hannah Grae et Aziya.

Véritable passionné de musique, Romain est un chroniqueur aguerri sur toute l'actualité musicale. Avec une oreille affûtée pour les tendances émergentes et un amour pour les mélodies captivantes, il explore l'univers des sons pour partager ses découvertes et ses analyses.

Participer à la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *