Toro Y Moi – Talamak


Il est des asphaltes si bruts qu’ils avalent des quantités de matières en quelques mètres seulement, sur lesquels les voitures sifflantes fondent des arbres à la vitesse de leur moteur, et où les âmes des hommes se percutent en coeur dans les interstices des lignes blanches ; tout cela bringuebale une horrible odeur de condensé. De toutes ces masses en carbone fusionnant avec leur propriétaire, il en est une qui retrace sur son visage maculé de rides communes une vie émouvante de modestie ; une tâche bleuâtre qui s’échappe de ce flux inerte de rondes en mouvement, et de laquelle, à travers la fenêtre avant-droite, Claude contemplait son travail de bucheron. Il se sentait heureux de participer aussi activement à l’avancée technologique d’une génération dont il ne faisait même plus parti bien que tout cela le dépassa complètement.



Tagged .

De 1950 à aujourd'hui. Des sons qui me touchent, qui en ont touché bien d'autres. Que je vous fais partager, en vous rendant sensiblement moins cons. L'est pas belle la vie ?!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *