Tom Frager à l’halambra

Tom Frager à l’halambra En ce jeudi, l’ambiance promettait d’être chaude à l’Alhambra avec la venue de Tom Frager. Né en Afrique, élevé aux Antilles il se fait d’abord remarquer pour ses talents de surfeur. Sa guitare ne le quittant jamais c’est naturellement vers la musique qu’il s’est tourné une fois sa carrière sportive terminée. Sous nos latitudes il est connu pour ses récentes apparitions télévisuelles avec son dernier tube « Lady Melody »

Le soirée débute doucement avec deux premières parties. C’est Folkom qui s’avance en premier avec une folk acoustique. C’est assez inattendu en première partie et décalé par rapport au style de Tom, mais le public semble assez réceptif à leurs textes et à leur énergie.

C’est ensuite Amen Viana qui seul s’avance sur scène. Armée de sa guitare il nous livre des chants émouvants dans la langue de son pays le Togo. Dans un style mêlant musique traditionnelle africaine et rythmes plus légers inspirés du reggae, la force de son chant et sa dextérité à la guitare sont saisissantes.

Vient enfin la tête d’affiche de cette soirée, Tom Frager qui dès le premier morceau, donne le ton. Ce sera reggae endiablé ce soir. Des sonorités des îles, dansantes et par moment largement inspirées du zouk.

On comprend mieux en voyant sa performance pourquoi son nom de scène est « Tom Frager et Gayav» car les musiciens qui l’accompagnent sont plus que largement mis en avant. C’est donc un groupe qui se produit ce soir et non pas un chanteur seul comme le merchandising de son dernier album peut le laisser penser. Le public visiblement les connaît bien et réagit à chaque morceau avec un enthousiasme qui ne trompe pas.

Pendant près d’une heure et demie, Tom va mélanger des morceaux de ses trois albums, gardant « Lady Melody » pour la fin et finissant ainsi dans une ambiance de folie ce concert qui aura fait bouger tout l’Alhambra.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *