Poolside – Pacific standard time

Poolside – Pacific standard time

poolside_cover

Piscine carrelée, cliquetis des glaçons, vent dans les palmiers, clapotis de l’eau… cocktail rose. L’album de Poolside est l’incarnation musicale d’un cosmopolitain siroté au bord de la piscine. Moitié lounge, moitié électro des plages, on pourrait faire le rapprochement avec un Sébastien Tellier qui rêve de Biarritz en été, alors que ‘why you wanna‘ penche plutôt la rythmique de The Shoes cerca ‘stay the same’.

Cela dit, les mecs qui composent Poolside étant Californiens, il y a de forte probabilités qu’ils n’aient jamais entendu parler de Tellier ou des Shoes.
Solaire serait peu dire, aérien un euphémisme, liquide peut-être, avec des bulles. Vous l’aurez compris, «Pacific standard time» donne envie de louer une villa à Bali. De se trémousser gentiment, sans vraiment se lever de son transat, de profiter enfin du ciel bleu-vert de la pochette. Parait-il qu’on appelle ça «daytime disco».
‘Harvest moon’, ‘Why you wanna’, ‘Next to you‘, vous emmèneront où vous voulez, vous transporteront par des voix aériennes de votre trajet de métro tout pourri au sable blanc dont vous rêvez. On pardonne facilement à ‘Just fall in love’ son petit côté catchy putassier, puisqu’on se retrouve à chantonner le refrain les yeux au ciel et les bras dansants.
On y entend des sons inconnus, des bruits de bois, des voix fantômes…

Poolside est un groupe tout en point de suspension, à expérimenter seul ou entre amis, toujours autour d’une piscine, toujours de bonne humeur, toujours un lendemain. L’album est sorti en 2012, mais allez-y, c’est maintenant que vous avez besoin de vacances.

 

 

One comment

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *