Live Report // Aurora @ La Boule Noire

Mercredi 10 Juin, Aurora Aksnes aka Aurora, jeune prodige norvégienne d’à peine 18 ans, est venue faire son premier concert parisien à la Boule noire. C’est en tout intimité, que la jeune fille a présenté son tout nouvel EP et nous a gratifié d’un tour de chant captivant d’une grande maturité mettant en lumière sa voix hypnotique.

 

65ct_aurora01

 

Le Tout-Paris s’était donc donné rendez-vous à la Boule noire mercredi dernier pour découvrir le jeune phénomène scandinave.

Telle une apparition (on la croirait sortie tout droit d’un de ces contes scandinaves), Aurora arbore une longue tunique blanche brodée. Son visage angélique, son teint de porcelaine, ses cheveux blonds coupés au carré et sa silhouette de sylphide lui confèrent une grâce indéniable. Seulement, il ne faut pas s’y méprendre, Aurora se révèle sur scène d’une puissance vocale impressionnante.

Accompagnée de 3 musiciens (clavier, batterie et guitare), elle entame son tour de chant avec sérénité. Très expressive, Aurora interprète chacun de ses titres avec grandiloquence, les yeux tout écarquillés alors que son visage est le théâtre d’innombrables mimiques. Alors que ses doigts s’articulent et se meuvent au gré de sa musique planante et elle joue de sa gestuelle sur chaque morceau sans exagération. Elle feint tantôt la tristesse, tantôt la lassitude et la surprise. Elle s’empare de la scène et se mue en comédienne. L’émotion est palpable. Le public hypnotisé et séduit, ne la quitte plus des yeux. Les sourires se croisent. Aurora semble très émue par cette connexion presque inattendue avec le public parisien. Elle s’écarte plus d’une fois de son tour de chant pour échanger quelques mots timides avec l’auditoire. Lorsque les premières mesures de Running with wolves retentissent, le public exulte et les hochements de têtes rythmés par la musique se font plus nombreux.

Son filet de voix est limpide et frais tout comme l’eau pure et cristalline qui parcoure les fjords. Elle inspire la naturalité et incarne le renouveau de la musique scandinave.

Le titre Runaway attire mon attention car il est chargé d’une rare émotion et d’une profondeur que je n’avais pas saisi à l’écoute de l’EP. Sur scène, la jeune fille prend en envergure, et déploie l’éventail de ses capacités.

Preuve que la jeune fille n’a pas froid aux yeux, elle nous gratifie d’une sublime cover de David Bowie, Life on Mars pour achever son tour de chant. Rien que ça. Avec une interprétation toute personnelle, elle se réapproprie le morceau, en nous offrant une version dépouillée, toute en fragilité. Il est donc temps pour ceux qui ne la connaissent pas de vous mettre à l’écouter rapidement.

 

 

L’EP Running with Wolves d’Aurora est disponible depuis le 4 mai 2015 – Capitol France

 

Pour suivre l’actualité de cette artiste :

www.auroramusic.com/

www.facebook.com/iamAURORA

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *