Itw et Live session – The Boxer rebellion @ Truskel

image001

The boxer Rebellion, c’est déjà une longue histoire pour moi. Je les avais découvert pour la première fois, au Point Ephémère en mai dernier. J’étais alors, littéralement tombée sous le charme de ce groupe londonien, au rock poétique et sombre. Au lendemain de leur concert parisien au Nouveau Casino, fin septembre et peu de temps avant la sortie de leur dernier album (autoproduit) «The Union», l’occasion m’a été donnée de leur poser quelques questions. 11h du matin, attablés dans un pub fort connu des amateurs de rock de la capitale (Le Truskel) et après une nuit que je devine courte, The Boxer Rebellion ont bien voulu répondre à quelques questions et nous jouer quelques morceaux.



Nathan Nicholson – Voix, guitare
Todd Howe – Guitare
Adam Harrison – Basse
Piers Hewitt – Batterie


Ziknation : Avant la sortie de cet album, on peut dire que vous avez traversé ensemble bon nombre d’épreuves (plus de maison disque, grave problème de santé pour Nathan…) qui auraient pu dissoudre le groupe. Pensez-vous que tous ces événements vous ont rendus plus forts et plus tenaces aujourd’hui ?
The Boxer Rebellion : Oui bien sur, on a rencontré beaucoup de difficultés sans jamais abandonner et je pense que ça vous rend forcément plus déterminés, plus forts.


Ziknation :«The Union» est donc un nom d’album prédestiné ?
The Boxer Rebellion : Oui certainement car «The Union», le nom de cet album définie bien ce que nous avons traversé ensemble. Nous sommes restés ensemble malgré les différentes tensions inhérentes à tout groupe et surtout quand notre maison de disque à l’époque «Poptones» a baissé le rideau.


Ziknation : En découvrant votre Myspace, j’ai remarqué que vous étiez très appréciés aux Etats-Unis. Comment s’est passé ce succès a démarré outre atlantique ?
The Boxer Rebellion : Ce succès aux Etats-Unis est dû très fortement à un fan qui travaillait chez d’Itunes Us qui avait apprécié notre premier album. Il nous a alors demandé, où était le second et nous a proposé son aide. Il a mis un de nos morceaux en téléchargement gratuit sur Itunes. Les gens ont apprécié et l’album est sorti parallèlement. Il a sérieusement contribuer à nous faire connaître et c’est vraiment grâce au fait qu’il soit un fan de la première heure avant d’être quelqu’un du métier. Une belle rencontre.


Ziknation : Ce dernier album est autoproduit. Est-ce que cela a été difficile de le faire ?
The Boxer Rebellion : Je pense que nous n’avons pas pensé à cela au début car nous n’avions pas le choix. Nous devions faire un nouveau disque et nous savions que ça pouvait prendre du temps et qu’il fallait le financer. Nous avons tous travaillé de notre côté en attendant et cela a pris 3 ans pour sortir cet album dont un an de studio. Il est évident que comme tous les autres groupes, si nous n’avions fait que ça, on aurait enregistré en 1 mois. C’est un mélange d’inconscience et de patience. C’est pour cela qu’on a tenu bon. Et maintenant, on est fiers de cet album pour nous et toutes les personnes qui nous ont soutenus depuis nos débuts.


Ziknation : Pour mieux vous connaître, quel est pour chacun de vous l’artiste que vous garderiez avec vous si vous deviez en choisir qu’un?
Ils semblent embarrassés et pour eux le choix semble épineux… Après quelques tergiversations, Nathan se lance…

Nathan Nicholson : The Beatles, j’assume mon choix même si ça semble être un cliché,  et que ce n’est pas très surprenant.
Adam Harrison : Elbow
Piers Hewitt : Radiohead ou Sigur Ros, ca dépend de l’endroit dans lequel je me trouve, c’est pour cela que je ne peux choisir entre ces deux groupes.
Todd Howe : Je n’en ai aucune idée, c’est terriblement dur de se décider…

Leur dernier album «The union» est disponible en version digitale.

www.myspace.com/theboxerrebellion/

www.theboxerrebellion.com/

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *