Hunter Biden a écouté Fleet Foxes tout en recevant du lap dance, révèle un témoignage

Hunter Biden a écouté Fleet Foxes tout en recevant du lap dance, révèle un témoignage

Fleet Foxes a fini par être amené au procès en cours de Hunter Biden dans le Delaware lorsqu'il est apparu qu'il avait joué le groupe depuis son téléphone tout en recevant un lap dance.

Le fils du président américain a été jugé pour avoir prétendument menti sur sa consommation de drogue lors de l'achat d'une arme à feu en 2018. Il affirmait être sobre à l'époque malgré des informations suggérant qu'il était en proie à une dépendance à la cocaïne.

Plusieurs ex-petites amies de Biden ont témoigné lors du procès, dont la danseuse exotique Zoe Kestan. Elle a parlé de leur première rencontre, au cours de laquelle elle et un autre danseur ont offert à Biden un tour de danse dans une salle privée d'un club de strip-tease de Midtown Manhattan en 2017. Kestan a mentionné que Biden avait commencé à jouer à Fleet Foxes sur son téléphone et avait fumé quelque chose qu'elle pensait être du crack. . Elle a également déclaré qu'il retirait souvent de l'argent pour des trafics de drogue.

«Je me sentais vraiment en sécurité avec lui», a-t-elle déclaré (via Politique).

Robin Peckinold de Fleet Foxes
Robin Peckinold de Fleet Foxes. Crédit : Stephen J. Cohen/Getty

Ce procès est le premier à avoir lieu impliquant l’enfant d’un président américain en exercice. Biden n'a pas témoigné et a plaidé non coupable. S'il est reconnu coupable, il risque jusqu'à 25 ans de prison.

Le procès de Biden fait suite à une autre série de procédures judiciaires historiques concernant le président américain. Le mois dernier, l'ancien président Donald Trump a été reconnu coupable des 34 chefs d'accusation retenus contre lui pour falsification de dossiers dans le but de dissimuler les paiements d'argent à la star du porno Stormi Daniels à l'approche des élections présidentielles de 2016, qu'il a remportées. Daniels a allégué qu'elle avait eu des relations sexuelles avec Trump en 2006, ce qu'il a toujours nié.

Le verdict de culpabilité fait désormais de Trump le premier président des États-Unis à être reconnu coupable d'un crime. Trump doit revenir devant le tribunal de Manhattan le 11 juillet pour connaître sa condamnation.

Véritable passionné de musique, Romain est un chroniqueur aguerri sur toute l'actualité musicale. Avec une oreille affûtée pour les tendances émergentes et un amour pour les mélodies captivantes, il explore l'univers des sons pour partager ses découvertes et ses analyses.

Participer à la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *