Eldorado Music Festival // Café de la Danse – Part III

Eldorado Music Festival // Café de la Danse – Part III

Eldorado Music Festival // Mardi 24 septembre // 

 

Pour clôturer en beauté l’Eldorado Music Festival, quoi de mieux que de finir avec Cascadeur.
En exclusivité pour le et deux ans après la sortie de son premier album « The Human Octupus », Cascadeur est venu dévoiler les nouveaux titres de son nouvel album devant un public tout impatient de le redécouvrir sur scène !

 

Cascadeur-Ce¦üline_Rodriguez-4

Crédit Photo : Céline Rodriguez

 

La scène méticuleusement recouverte d’un voile iridescent (façon tissu développé par la NASA), ne laisse rien présager de la possible scénographie. Ce soir, c’est la première fois que Cascadeur dévoilera en live son tout nouvel album « Ghost Surfer ». L’homme au casque semble cultiver toujours autant le mystère et cela jusqu’au dernier moment. Après quelques minutes d’attente, des silhouettes se faufilent et ondulent sous le voile encore tendu. A tâtons, les musiciens se positionnent et découvrent .

Visages cachés sous des masques de catcheurs et portant des combinaisons de pilotes de F1, c’est non plus un cascadeur/catcheur que l’on retrouve mais 5.
Quatre musiciens (guitare, batterie, synthé, basse) entourent désormais notre ex-chanteur solitaire.
La chaleur du café de la Danse (comme à l’accoutumé) se fait de plus en plus lourde. Sous cette tenue peu adaptée à la température ambiante (la NASA aurait dû travailler sur ce point…), Cascadeur amusé, annonce qu’il aurait mieux valu qu’il réfléchisse à deux fois avant de choisir ce costume de scène.

 

Cascadeur-Ce¦üline_Rodriguez-5

Crédit Photo : Céline Rodriguez

 

Côté voix, c’est limpide comme du cristal et toujours aussi mélancolique, c’est aérien et poétique. Au premier morceau, j’en ai les poils des bras qui se hérissent et un frisson parcoure ma colonne vertébrale. Les  morceaux de son nouvel album sont plus amples et laissent place à plus d’harmonie. L’apport de musiciens n’y ait sûrement pas étranger.
Cascadeur dévoile de tous nouveaux titres comme Kisses, ou encore Everest dont la mélodie cousu de fil d’or, est mise en exergue par l’orgue. On se croirait dans une cathédrale, sa voix s’élève toujours plus haut dans les cimes. Côté scénographie, je regrette qu’il n’y ait pas plus d’audace visuelle. Mais revenons à la musique.  Cascadeur sait rompre les codes et arrive à nous prouver à l’instar du titre Run to me, qu’il peut faire du rock et qu’il sait enflammer une salle. Ce moment de folie sera vite apaisé par un moment de grâce où seul au piano, il interprète le sublimissime . Moment rare d’éternité partagé avec le public, où  tout le monde retient son souffle et reste suspendu à ses lèvres… comme à un dernier baiser.

Cascadeur-Ce¦üline_Rodriguez-2

Crédit Photo : Céline Rodriguez

Après un rappel chaudement réclamé et la présentation en exclusivité de son nouveau casque (intégrant une LED bleutée), il interprète Into the Wild. C’est non sans fierté qu’il annonce la sortie de son nouvel album prévue pour février 2014 et invite le public à le revoir au Bataclan le 12 mars  2014.
Pour le dernier morceau, un chœur composé de ses « cascadeurs » se forme derrière lui. Chacun muni d’une torche qu’il font tourbillonner, les musiciens pointent tour à tour leurs faisceaux lumineux sur chacun d’entre eux, sous les applaudissements nourris du public.
C’était tellement bien qu’on ne regrettera qu’une chose, c’est qu’il faudra s’armer encore d’un peu de patience pour découvrir son nouvel album.

http://www.cascadeursound.com/

 


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *