Critique de « Grenouille dans l'eau bouillante »

Critique de « Grenouille dans l'eau bouillante »

Les paramètres sonores du shoegaze semblent avoir ralenti leur diversification autrefois intrigante. Les infusions post-millénaires de métal (Deftones, Alcest) et de hip-hop (Dälek, Clouddead) promettaient un avenir audacieux, mais les amateurs de chaussures d'aujourd'hui semblent souvent plus intéressés à rester dans les limites esthétiques familières de l'apogée du genre des années 90.

« Frog In Boiling Water » de DIIV capture le mode actuel de préservation revivaliste du genre. Le dernier né du quatuor de Brooklyn est une collection calme et mélancolique, pleine de guitares floues, de tempos tranquilles et de voix feutrées. En bref; tout ce que l’on attend d’un genre qui semble figé dans le temps culturel.

La trajectoire musicale de DIIV a été celle d’une réfrigération tout aussi accrue. Leurs deux premiers disques ('Oshin' en 2012 et 'Is the Is Are' en 2016) étaient des sorties indie pop légères, avant que 'Deceiver' en 2019 ne voit le groupe lyophiliser ses tempos et bruiner des couches de Kevin Shields- vénérant les guitares au sommet de ses murmures maussades.

En doublant plus loin ces textures familières, « Frog In Boiling Water » constitue un exemple puissant de shoegaze subissant le processus de « foreverisation », pour emprunter le terme de l'écrivain Grafton Tanner. Plutôt que de s'inspirer du canon du genre pour construire quelque chose de nouveau, le quatrième long métrage de DIIV réanime le genre, arrachant davantage de vie à ses composants altérés.

Et pour certains fans, cela sera largement suffisant. Ces dix chansons bougent avec un trébuchement familièrement hébété et brumeux ; une stupeur qui donne l'impression d'être à moitié conscient de son propre statut de ressuscité. Le vibrato culminant de « Brown Paper Bag » résonne comme des rêves à moitié rappelés, tandis que les carillons cristallins de la chanson titre se répètent comme un simple mantra, transportant l'auditeur à travers les annales de la riche histoire de shoegaze.

Plusieurs paroles renforcent cette qualité consciente et incantatoire. Sur la chanson titre, le chanteur Zachary Cole Smith chante « Le futur est venu/et tout est connu/il n'y a plus rien à dire». C'est un moment de tristesse potentielle, mais le ton léger de la chanson évite tout choc émotionnel.

Lorsqu'il sort de son état de fugue, « Frog In Boiling Water » évoque des moments d'individualité lucide et énergique. « Somber the Drums » est un moment fort ; un montage dense et vivant qui tire le meilleur de DIIV avec des bribes de voix tourbillonnantes et des mélodies déchirantes. Closer « Fender on the Freeway » accélère le rythme, ouvrant progressivement les yeux au fur et à mesure qu'il se développe vers un crescendo joli et fort (selon les standards de l'album).

Lorsqu'il revient à son calme somnambulique, une qualité douce et engourdissante s'abat sur ces chansons simples. Des morceaux comme « Little Birds » et « Raining On Your Pillow » sont d’une linéarité apaisante, animés par des motifs de batterie routiniers et des mélodies vocales interchangeables. Selon votre point de vue, l'instrumentation clairsemée est soit « minimaliste », soit « insuffisamment cuite », oscillant entre les polarités tout au long de cette collection langoureuse.

Album calme, peu exigeant et opaque, « Frog In Boiling Water » séduira une partie des fans de shoegaze désireux de s'abandonner à ses charmes impressionnistes et apparemment intemporels. D’autres peuvent se demander : pourquoi avons-nous l’impression de vivre encore et encore la même journée ?

Détails

DIIV - Illustration de l'album 'Grenouille dans l'eau bouillante'.  Crédit PRESSE
DIIV – Illustration de l'album « Grenouille dans l'eau bouillante ». Crédit : PRESSE

  • Date de sortie: 24 mai 2024
  • Maison de disque: Fantaisie/Concorde
Véritable passionné de musique, Romain est un chroniqueur aguerri sur toute l'actualité musicale. Avec une oreille affûtée pour les tendances émergentes et un amour pour les mélodies captivantes, il explore l'univers des sons pour partager ses découvertes et ses analyses.

Participer à la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *