Alan Corbel @ Scopitone – 5/11/09

AC_1072

22H30. C’est dans une ambiance cosy qu’ Alan Corbel a investi le Scopitone, nouvelle salle parisienne (ancien Paris-Paris pour les noctambules avertis), à deux pas de l’Opéra.
Devant un public curieux, il a fait son apparition, discret, élégant, accompagné d’une guitarist e (Edith, ex-leader du groupe « Les Valentins ») et d’un bassiste. Une formation volontairement  resserrée pour une musique résolumment intime.

Alan Corbel nous entraîne dès le premier morceau « Heavy », dans son univers pop-folk et l’on ressent dès ses premiers accords, un amour inconditionné pour la pop anglosaxone.
Aux premières notes de « Endless », on voit des sourires et des œillades échangés dans la salle, des gens chantonnent. La magie opère déjà. Cette chanson, elle vous prend aux tripes, elle secoue par sa sensibilité. C’est une rengaine qui n’en finit pas de jouer… « Endless ». Dès le deuxième morceau, c’est pour moi, le moment fort du concert. 
Sa voix sublime et la complicité apparente du trio, n’ont malheureusement pas suffit à faire taire à certains moments, un public trop bruyant . Cependant, chapeau bas à ce jeune artiste qui ne s’est pas laissé décontenancer pour si peu. 
On regrettera cependant une seule chose, c’est l’absence lors de ce concert d’un violoncelle qui aurait sublimé l’émotion déjà présente  et que l’on retrouve dans son EP.
Alors qu’il enchaîne les dates de concerts en première partie de Miossec (excusez du peu), le jeune homme a profité de cette soirée pour nous dévoiler les premiers morceaux de son album qui est en cours de préparation.
 Ce qui est sûr, c’est qu’on entendra parler d’Alan Corbel, chanteur au charme timide et ravageur qui a conquis la salle du Scopitone.

AC_1008

http://www.myspace.com/alansongs



Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *