EZ3kiel – La Mémoire du Feu @ La Laiterie

EZ3kiel – La Mémoire du Feu @ La Laiterie

Voilà plus de 20 ans qu’EZ3kiel trace un chemin singulier dans le paysage musical. Le groupe a eu le temps d’évoluer sur le fond et sur la forme pour proposer aujourd’hui une formule assez éloignée des débuts et pourtant tout à fait cohérente si l’on suit le parcours du groupe. Pour leur dernier album, “La Mémoire du Feu” c’est une nouvelle étape qui est franchie : la création d’un album concept basé sur une nouvelle de Caryl Férey, spécialement écrite pour l’occasion. Afin de porter cette histoire, deux voix viennent rejoindre le groupe (Jessica Martin-Maresco et Benjamin Nerot), ce qui est probablement le changement le plus notable pour un groupe habituellement associé à de la musique instrumentale.

Le groupe a toujours su proposer des lives particulièrement travaillés tant au niveau musical que scénographie. Nous étions donc tout naturellement à la Laiterie de Strasbourg pour découvrir la version live de “La Mémoire du Feu”. On retrouve les 6 musiciens de l’album dans une formation très “rock” (basse / batterie / 2 ou 3 guitares / clavier et quelques autres instrus et percussion occasionnelle). Du côté visuel, exit les écrans vidéos ou les installations lumière sur mesure comme on a pu en voir sur LUX, on revient à des installations plus standard, mais avec malgré tout un gros soin apporté aux ambiances lumière et à la synchro avec le son.

Du côté de la setlist, le format du concept album basé sur la nouvelle impose un ordre chronologique sans trop de surprise. On est venu écouter une histoire, avec son introduction, ses rebondissements et sa conclusion. Un gros soin est apporté à recréer en live toutes les couches musicales qui permettent de créer la “texture” assez dense du son de l’album et donner vie à ce mélange de son organique et synthétique (même si à la voir jouée, on se rend compte que l’essentiel du son provient d’instruments traditionnels). L’alchimie musicale et scénique entre tous ces nouveaux membres du groupe semble avoir pris et le groupe nous emmène dès les premières minutes avec eux dans cette histoire d’amour entre Diane et Duane. Il faudra une bonne heure pour dérouler les morceaux de l’album et finir de raconter cette histoire avant que le groupe ne quitte la scène.

Le rappel ira donc puiser dans d’autres répertoires, avec “Spit on the Ashes” (extrait de Battlefield, chanté par Benjamin Nerot), puis deux morceaux qui m’étaient inconnus et ne semblaient pas issus du répertoire d’EZ3kiel (mais peut-être de celui de nos deux chanteurs). Le final se fera avec « Versus » issue de leur 2e album Barb4ry. Là où l’on s’attendait à ce que le morceau soit chanté à 2 voix comme dans la version originale, il le sera intégralement par Jessica Martin-Maresco totalement habité par le morceau.

EZ3kiel nous prouve une fois de plus qu’il est possible d’évoluer, de se renouveler et de proposer toujours de nouvelles choses. L’exercice doit être loin d’être confortable artistiquement, mais la prise de risque paye. Le groupe nous prouve une fois de plus qu’on ne peut jamais se tromper en allant les voir en concert. D’ailleurs le public de qualité présent ce soir-là à La Laiterie ne semblait pas l’ignorer.

Voyageur-geek-photographe et fan de bon son !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *