Taylor Mcferrin – Early Riser

Taylor Mcferrin – Early Riser

Taylor Mcferrin - Early Riser

Early Riser est le premier album de , sorti sur le label Brainfeeder du génial . Difficile de parler de Taylor sans mentionner son patronyme qui devrait rappeler à certains le fameux « Don’t Worry, Be Happy » de , qui n’est autre que son père.

L’aîné des McFerrin suit donc la voie de son père sans pour autant emprunter les mêmes sentiers. Ici le jazz côtoie les sons électroniques, la soul et le Hip Hop, dans un mélange harmonieux et moderne. Les 12 titres d’Early Riser sont majoritairement instrumentales, laissant la part belle aux compositions du multi-instrumentaliste. Pour le reste, on retrouve de beaux noms au chant : Nai Palm (du groupe australien ) sur Antidote, la chanteuse soul anglaise Emily King sur Decisions ou encore la jolie découverte Ryat sur l’ensorcelant « Place In My Heart« . Sur le langoureux « Florasia« , Taylor donne lui même de la voix sans être ridicule, loin de là !

On notera également la présence d’autres musiciens remarquables pour accompagner McFerrin : Robert Glasper, Thundercat, Cesar Camargo Mariano et Bobby McFerrin (beatbox / vocalise). Rien que ça. Le titre « PLS DNT LSTN » clôture l’album comme il a commencé, sans voix, ni invité, et résume à lui seul l’album par son équilibre clair / obscure.

Early Riser n’est pas un album qui se survole. Il s’écoute et se réécoute, pour en apprécier toutes les subtilités. Taylor Mcferrin signe un album lumineux, assurément un disque à la hauteur de l’aura de son paternel. Une vraie caresse pour les oreilles.

A découvrir juste en dessous, le clip de Antidote avec Nai Palm des Hiatus Kaiyote.

Et le 29 octobre, en live à la Bellevilloise.


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *