Stupeflip – Stup Virus

Stupeflip – Stup Virus

427 972 €. C’est la somme réunie par lors de sa campagne sur le site de (renommée pour l’occasion) Ulule, soit plus de 10x le montant nécessaire à remplir l’objectif initial de 40 000 €.

Nous voici à nouveau projetés dans l’univers sombre de Stupeflip dès le premier morceau d’introduction. L’ère du Stup est toujours en cours, et le Crou (l’équipe autour du groupe) sait nous mettre en confiance pour nous mettre en condition pour la meilleure écoute possible. La Menuiserie est présente aussi, et on retrouve ainsi les éléments qui ont fait le succès de ce groupe hors-norme, comme autant de rappels des opus passés.

C’est un gonzo qui s’offre à nous, autobiographique, aux boucles Protools qui s’enchainent sur des rythmiques assassines. , tête pensante du possee a pris des p’tits bouts d’trucs et puis les a assemblé ensemble. On découvre aussi de nouveaux personnages (Colette, Sandrine Cacheton) parmi ceux qui ont construit la mythologie d’un groupe à part dans le paysage musical français.

The avait déjà tourné sur les réseaux, suivi une semaine plus tard par , tels des tubes déposés sur des réseaux afin de teaser au mieux pour un album plus qu’attendu par les fans. On entend d’ailleurs crier « Fais moi écouter le dernier Stupeflip ! », comme un clin d’oeil à tous les fans qui s’impatientent avant la sortie de l’album (prévue le 3 mars 2017). De faux albums tournent d’ailleurs sur les sites de torrent, parsemant les internets d’indices erronés pour les fans en manque.

Creepy Slugs ou portent bien leurs noms avec leurs boucles lancinantes, comme tirées d’un film d’horreur, et usant d’humour noir à toute épreuve.

Certains morceaux sont mêmes dansants, tels que La Seule Alternative, aux ambiances reggaeton. De même que Lonely Loverz, sorte de réponse à Lettre à Mylène, ou à Gaëlle ? Entendra-t-on Stupeflip au Macumba ? De même, on retrouve encore des références aux cages en métal, à Casimir… Les ingrédients qui ont fait du Crou la légende que l’on connait sont au rendez-vous, de même que ces sons hip-pop qui nous ont fait vibrer lors des précédents opus.

Le Stup Crou fournit un album complet, accompagné de Sandrine Cacheton, synthétique avatar qui prête sa voix aux élucubrations expérimentales de King Ju. Celle-ci nous souhaite une bonne écoute espèce d’abruti, comme pour souligner l’inefficacité probable des ordinateurs.

L’objectif d’1 000 000 € de la campagne n’est pas atteint. Il aurait permis au groupe « d’être heureux ». Ils ont reçu moins que cette jolie somme… Cela promet donc des tournées dérangées, des clips zarbi, peut être même 10 albums au lieu d’un seul ?

Parmi les vidéos cryptiques qui tournaient déjà sur la page de croufunding du groupe, les deux morceaux suivants ont été envoyés, afin de faire patienter les fans :


Et pour commander l’album, ça se passe ici : itunes – fnac


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *