Follow the Music

Meltones – Nearly Colored

 

Si les ingrédients d’une pop réussie sont souvent les mêmes, il y a ces petits plus qui sont ajoutés, parfois, et qui la font sonner avec brio. La musique, c’est un peu comme la cuisine : tout est question de dosage et de touches personnelles. Si Nearly Colored ne révolutionne pas le genre musical – et il ne semble pas que le groupe ait cette prétention-, le moins qu’on puisse dire, c’est que le tour de main des réussit à le faire tinter brillamment.

Mêlant morceau aérien (Secret Rules) et rageur (le très made as do, Kill me that Way), Nearly Colored offre un univers tout de miel enrobé, avec des petites pépites croustillantes et punchy qui lui confère une fraîcheur incroyable. La douce voix de Thomas rappelle parfois celle de Medéric Gontier de Tahiti 80 (Audrey), ou celle de Luke Pritchard des Kooks. Et la comparaison avec le groupe de Pritchard ne s’arrête pas là : elle est évidente dans certains riffs de guitares ravageurs ou dans la batterie catchy de certains morceaux(I’ll be Just fine). Hommage au groupe de Brighton avec Out and Inside (brillant Inside Out dudit groupe) ou simple coïncidence ?…

Un premier album, dix singles ciselés par les doigts de fée de Zdar. Si l’opus est d’une paisible cohérence, chaque morceau possède son charme, son énergie propre et pourrait prétendre sortir en radio, tout autant que Don’t stop breathing, ses tambourins qui nous chatouillent et ses chœurs qui nous embarquent. Depuis son inscription sur My Major Company, le chemin des quatre copains de collèges tient plus de l’autoroute que de la départementale.  Une route, que l’on souhaite longue et jalonnée de succès pour les quatre Boulonnais.

 

 

Meltones, Nearly Colored (WM France)


Leave a Reply