Melody Gardot @ L’Olympia

Melody Gardot @ L’Olympia

Melody Gardot @ L'Olympia

17 avril dernier, L’Olympia était à nouveau sold out pour le retour de (elle y était déjà passée une semaine avant).

Le décor est fait de bric-à-brac. On y trouve éparpillé un vélo, une longue vue, des tabourets, des échelles figées au dessus de la scène et bien d’autres objets. Une manière sans doute de nous faire oublier l’ambiance feutrée de L’Olympia. Au milieu de ce bazar organisé, on aperçoit des musiciens, puis un piano placé au centre. Une jolie silhouette s’approche, aidée discrètement d’une canne. Coiffée d’un turban et grosses lunettes noires sur le nez, la mystérieuse diva fait son apparition et joue ses premières notes de piano, sous les applaudissements. Elle a mal à la gorge ce soir, « l’unique chose à ne pas faire » selon elle, mais tient à donner le meilleur, notamment sur le très ensoleillé « Mira ». On y retrouve l’influence latine imprimée sur « The Absence », son dernier album. Sa voix suave se fait aérienne, les percussions se font plus présents. Le jazz cède un peu sa place pour la samba.

Melody Gardot @ L'Olympia

Le public est très sage, voire trop. Pas de bavardage, pas de cri, pas très rigolo.. à l’opposée d’une Melody facétieuse qui bavarde beaucoup entre les chansons, et dans un très bon français. Jamais à court d’anecdotes, parfois olé olé, souvent drôles, elle se met rapidement le public dans la poche. On rit, on se détend.. voilà qui est beaucoup mieux !

Sa voix vibre ensuite sur « Sodade », 1ère reprise de la soirée en hommage à . Simplement magnifique. Un mal de gorge ? Vraiment ? On a du mal à la croire, surtout quand elle nous emmène vers « Les Etoiles » ou quand elle entonne le délicat « So We Meet Again My Heartache ».

Melody Gardot @ L'Olympia

A peine revenu dans une ambiance très jazzy façon cabaret à St Germain, que la diva américaine nous ramène sur une île au soleil avec le très rythmé « Lemanja ». Elle invite le public à se lever, à danser et à répéter « Yeah Man » façon battle de vocalise avec elle. Danser ? Du haut de ses longues jambes, elle montre qu’elle a le rythme dans la peau, et bien plus que la plupart des valides dans la salle. Une mise à l’amende comme on dit !

Le concert se conclut sur La Vie En Rose, une reprise qu’elle a tenue à faire absolument pour l’Olympia et pour Paris. Touchant et touchante. Entre les chansons Melody, la diva, parle simplement, parfois même comme un charretier en lâchant des « bordel de merde » (pour sa toux) ou des « Ci-mer » pour dire merci, qu’elle n’arrêtera pas de répéter avec beaucoup de sincérité. On ne percera pas pour autant le mystère Melody Gardot ce soir, mais sa voix et sa présence sur scène prouvent qu’elle fait partie des grandes dames de la chanson (et elle n’a que 28 ans !).

Melody Gardot @ L'Olympia

Melody Gardot @ L'Olympia

Melody Gardot @ L'Olympia

Melody Gardot @ L'Olympia

Melody Gardot @ L'Olympia

 


Tagged , .

Graphic & Web designer, amateur de dessin, de photos et de musique. Baladeur numérique sur pattes, blogueur…parfois. e-Picurien ;-)

One comment

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *