MaMa Festival 2017 – Soir 2

MaMa Festival 2017 – Soir 2

Deuxième journée du 2017, on vous laisse avec notre envoyée spéciale Narriman, qui va vous parler de ses découvertes.

à la Boule Noire

Delv!s @ MaMA festival par Narriman

Pour ce deuxième jour, j’ai pu voir se produire à la Boule Noire Delv!s, chanteur belge accompagné de ses 7 musiciens. C’est le premier concert du festival pour moi et il commence très très bien.

Dès sa première chanson, Delv!s est à fond, il a une énergie incroyable.

Il présente sa troisième chanson en annonçant « Are you ready to dance», tout sourire. La salle et moi comprise lui rendent son sourire en approuvant. On est prêt. Il danse avec nous sur cette chanson et les suivantes. Tout au long du set son énergie ne fléchit pas et il réussit à nous communiquer sa bonne humeur. Je regarde autour de moi, même les autres photographes dansent en prenant son portrait.

Delv!s @ MaMA festival par Narriman

Il continue de nous adresser des sourires, on sent qu’il est content d’être là et moi je me dis que j’ai bien fait de commencer mon festival en allant le voir.

Enfin, il finit son set en présentant ses musiciens, accompagné par une petite impro de son batteur et des guitaristes. La chanteuse qui faisait les cœurs a toute la place de s’exprimer et m’impressionne personnellement avec sa voix qui porte et qui tient la note. Il termine sur un dernier morceau, ambiance jazz, nous redemande si on était prêt à danser avec lui. Personnellement je me demande comment il arrive à continuer à déployer une telle énergie dans cette petite salle où la chaleur se fait bien ressentir. Delv!s scande “Let me love you” et finit par “Merci je t’aime Paris”, je suis presque déçue que ça soit déjà finie mais j’ai hâte de découvrir d’autres groupes en espérant être tout aussi agréablement surprise.

au Bus Paladium

PI JA MA @ MaMA festival par Narriman

Pour mon second concert de la soirée, je me laisse porter au bus palladium pour aller voir Pi Ja Ma, le nom m’amusait et la description du MaMa (“Une voix pleine, profonde, limpide. Une présence lumineuse.“) m’avait intriguée.

J’arrive 5min avant que le concert ne commence et la salle est déjà bien remplie, le groupe composé de 4 membres arrive et je remarque immédiatement la chanteuse, Pauline de Tarragon, et comprend mieux sa présence lumineuse. Sa voix m’entraine immédiatement dans son univers un peu dreamy/pop. Je sens quand même que ce sont les débuts du groupe car ils semblent un peu hésitants, ils recommencent la deuxième chanson car ils ne sont pas satisfaits de leur départ, mais en plaisantent avec nous.

PI JA MA @ MaMA festival par Narriman

La chanteuse nous explique que pour elle c’est une soirée spéciale car c’est ici que ses parents se sont rencontrés… et l’ont conçue. Après ce moment de partage, le set s’enchaine dans la même ambiance pop et un peu d’un autre monde. Les lumières sont très jolies et se reflètent bien sur la chanteuse, je trouve que ça amplifie beaucoup l’univers rêveur du groupe. Je suis très contente de ce groupe et je repars en me disant que j’aimerais beaucoup les revoir en live.

PI JA MA @ MaMA festival par Narriman

à la Machine du Moulin Rouge

J’arrive pour mon 3ème concert de la soirée à la Machine du Moulin Rouge, je suis là pour voir Blow.

Au début il n’y a personne et je me demande si je suis au bon endroit. Le concert commence à 22h15, on m’a beaucoup parlé de Blow et je ne vois qu’une salle vide. Pourtant, à 22h15 pile poil il y a toute la salle qui se remplit et le quatuor Blow arrive.

Les lumières se tamisent doucement et la musique se lance progressivement. Je suis au premier rang, prête à shooter mais aucune lumière ne se révèle. Je suis un peu en panique de ne pas voir les visages du groupe. Et, sans qu’on s’en rendent compte, le son qu’on pensait venir du guitariste en train de régler son instrument se transforme en longue note qui nous prend aux tripes. La musique est lancée.

La foule s’agite moins qu’aux deux concerts précédent, c’est dommage j’étais sur ma lancée mais je suis vite bercée par la voix du chanteur, Quentin.

Blow @ MaMA festival par Narriman

Thomas, à la basse et au synthé, est en transe et nous communique sa passion. Je sens qu’ils vivent véritablement la musique et je pense que ça me permet aussi d’être plus dans leur univers.

Pour ce concert un peu plus calme, je décide de bouger plus, je vais au milieu de la foule, derrière, sur les côté pour shooter d’un peu partout, la foule entière est captivée par l’aura du chanteur.

A la fin du set je suis crevée, mais j’ai eu l’impression que les shows se sont enchaînés en decrescendo : d’abord très dansant, puis assez pop pour finir sur quelque chose de très doux mais prenant.

J’ai hâte de découvrir d’autres groupes pour le dernier jour du festival.


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *