Live Report : Festival Factory, La Cigale, 08/10/2009

s’est mise aux couleurs du pour quatre soirs. Mercredi, le coup d’envoi a été donné par une belle soirée Jazz orchestrée par et son quartet, la formation et DJ’s Shalom pour la touche électro. Véritable passerelle entre le Jazz et les musiques électroniques, le est un festival novateur, actuel et créatif à la programmation très pointue.

Djshalom_live_factory09-1

19h, le warm’up de Dj’s Shalom réchauffe la salle. Touche-à-touche musical, a collaboré à de nombreux projets artistiques ce qui lui a permis d’imposer ses platines comme un véritable instrument. Ce n’est pas un hasard, si on le retrouve dans une soirée teintée de jazz puisqu’il a notamment participé à un projet avec Julien Lourau. Alchimiste des sons, il nous a présenté une création sonore personnelle et organique, mixant grâce à son acolyte «Susie One», le son aux images. Dans cette démarche de création avant-gardiste, on comprend mieux ses projections délirantes et so « Freaks » (nom du projet développé avec Susie One) en 2008. Entre délires du petit écran (projection de scènes de crêpages de chignons entre Christel et Alexis Carrington dans Dynastie – je ne me rappelais pas de la violence de ces dernières et de l’utra-résistance de leur brushing) et images suggérant l’excès (bodybuilders montrant fièrement leur muscles), est à l’image de ce festival, un musicien audacieux qui repousse chaque jour les limites de sa créativité. « Yayas » est disponible dans les bacs depuis septembre 2009.

http://www.myspace.com/djshalom

http://www.myspace.com/susieone




RockingChair

Airelle Besson : trompette, teremin zornien tactile
Sylvain Rifflet : saxophone ténor, clarinette, métallophone, ordinateur
Julien Omé : guitares, ukulélé
Guido Zorn : contrebasse, ordinateur
Nicolas Larmignat : batterie, pad Re-Fill-Us
Gilles Olivesi : traitement sonore, ordinateur

Entre sonorités rock, jazz et touches électro, « Rockingchair » est de ces groupes inclassables qui se plaisent à métisser la musique et ne s’arrêtent pas aux frontières des genres. Ce quintette est le fruit de la rencontre d’Airelle Besson et de Sylvain Rifflet, deux musiciens de talent et surtout de passion, qui en sont à leur deuxième opus conjoint. Ce soir, pour la Factory, ils nous ont délivrés en exclusivité leurs toutes dernières compositions. Sur scène, leur jeu se fait multiple, chaque musicien s’approprie tour à tour la mélodie la retient, la transforme et la partage. Une perspective musicale multi-instrumentale qui apporte de la profondeur et de l’intensité aux morceaux joués. Une véritable découverte qui présage d’un futur album prometteur (sortie prévue début 2010). A noter, la prestation impressionnante du batteur Nicolas Larmignat et du guitariste, Julien Omé qui dans leurs envolées rock ont su intensifier et sublimer l’instant. Je vous recommande d’ailleurs d’écouter le titre évocateur «Estudio, trabajo y fusil». Leur premier album est en écoute libre sur leur site : http://www.rockingchair.fr/son/index.htm

Bonus :  Deux titres y sont même offerts au téléchargement gratuit et légal «pour les fauchés ou les altermondialistes ».

http://www.rockingchair.fr/download.html

http://www.rockingchair.fr/projet.html

Julien Lourau Quartet Saigon_factory_oct09-1

« Quartet Saïgon » de Julien Lourau et Laurent Coq «Quartet Saïgon», le nouveau projet du saxophoniste Julien Lourau et du pianiste Laurent Coq, a fait sensation sur la scène de la Cigale. Cet habitué des métissages, ce nouvel explorateur de la musique (funk, rythmes afros ou encore latinos) a de quoi créer la surprise. Avec ce nouveau projet, Julien Lourau revient aux fondamentaux. Un jazz dans la plus pure tradition, qui rend hommage à la formule du Quartet qu’il expérimente pour la première fois. Sur scène, le quartet propose de voyager en Haïti où les deux musiciens, ont eu l’occasion de jouer ensemble et ce sont promis de travailler sur un projet commun. Belle idée car entre les compositions surannées et sensuelles de Laurent Coq et celles plus agressives et animales de Julien Lourau, le «Quartet Saïgon» séduira tant par son authenticité que son intensité. A noter la présence, en guests de deux chanteurs : la brésilienne Patricia de Assis et le belge David Lynx. http://www.myspace.com/julienlourau


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *