Live Report: Bernhoft @ La Boule Noire

Live Report: Bernhoft @ La Boule Noire

Bernhoft @ La Boule Noire

Je l’ai découvert il y a quelques mois, donc autant dire que j’attendais de le voir sur scène avec impatience sur la scène de . Plus qu’une voix, c’est un personnage.

Et je ne m’y étais pas trompée. Si le norvégien au look classe/vintage ressemble un peu à Tintin avec sa houppette, son intérieur est plutôt habité par .

Bernhoft @ La Boule Noire

Après une première partie assurée par la mutine , il est arrivé comme ça, l’air de rien, force tranquille qui chante à capella tout en se dirigeant vers son tabouret. 30 secondes et le public (et moi évidemment) était conquis.

S’en est suivi un set d’environ 1h (pas mal pour quelqu’un qui n’a sorti qu’un EP digital en France), sans jamais aucun temps morts. nous compose même une petite musique d’attente pour nous occuper alors qu’il boit sa bouteille d’eau. Attentionné avec ça!

Bernhoft @ La Boule Noire

C’est le genre d’artiste, qui a une « aura ». Ici pas besoin de 6 musiciens, d’effets pyrotechniques, de confettis. Juste lui, sa guitare, son clavier, et 6 spots. Quand on a le talent, le reste est superflu. Et j’aurais bien signé pour 3 heures encore avec lui!

Ca groove, la dans sa voix rappelle les plus grands (, , et j’en passe), la personnalité fun et attachante en plus. Il prend son pied, il sourit, et c’est communicatif.

Bernhoft @ La Boule Noire

Il débute avec Control, et là, coup de cœur instantané. Bernhoft n’aurait pas pu mieux commencer le show. Puis il embrase la foule avec C’mon Talk (qui reprend déjà les paroles en choeur avec lui) ou encore Choices, futur single imparable.

A la fin du set, il entame la ballade Space In My Heart, je suis « seule » dans la salle, et je ne peux pas décrocher mes yeux de lui. Avant le rappel il s’empare de son mini synthé et choisit de reprendre Shout des Tears For Fears, et là je redécouvre cette chanson new wave sous un tout autre aspect: 6 minutes de pure génie !! Le multi-instrumentiste nous prouve (si quelqu’un en doutait encore) que c’est un surdoué. Respect.

Bernhoft @ La Boule Noire

Il finit devant nous, debout cette fois, avec A Bad Place to Reside, encore une fois à capella. Standing ovation plus que méritée, la Boule Noire est à ses pieds. Cher Bernhoft, bienvenue chez toi!

Son album « Solidarity Breaks » sortira en France le 20 février prochain.
Le set complet de photos

Bernhoft @ La Boule Noire


One comment

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *