L’instant critique // DIDO – Safe Trip Home

dido_1.png

Florian Cloud de Bounevialle Armstrong (oui, c’est le vrai nom de !) n’aime pas produire de la musique rapidement.

Quatre ans s’étaient écoulés entre son premier album, No Angel, et son deuxième, Life For Rent. Et les fans de cette chanteuse londonienne qui aura bientôt 37 ans (mais qui en a l’air de 19) ont ensuite dû patienter pas moins de cinq ans avant de pouvoir enfin mettre la main sur , un troisième opus de facture pop-folk-électro-atmosphérique dont les filles (le public-cible de Dido) raffoleront assurément.

Concocté avec goût, STH a reçu l’appui de plusieurs collaborateurs de taille, notamment Jon Brion (un producteur reconnu pour son travail avec Fiona Apple et Kanye West), Rollo Armstrong (le frère de Dido, qui fait partie du groupe techno-folk Faithless), Brian Eno, David Campbell (le papa de Beck), ?uestlove de The Roots ainsi que Clarence Greenwood alias Citizen Cope.

En résumé, voilà un produit doucereux, apaisant, réconfortant qui nroffre rien de révolutionnaire mais ce n’est ce qu’on attend de Dido. À noter que la version de luxe de Safe Trip Home est particulièrement intéressante, puisqu’elle renferme un deuxième cd incluant deux chansons inédites, un remix et un petit film tourné en studio.

zik3.gif

 [kml_flashembed movie= »http://www.dailymotion.com/swf/k6zG6kzwyFOrbIL2pD&related=1&canvas=medium » height= »381″ width= »480″ allowfullscreen= »true » allowscriptaccess= »always » /]


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *