Junkie XL – Booming Right At You

junkiexl-boomingbackatyou Je l’avais créé en brouillon, sans avoir eu le temps d’écrire l’article correspondant. Puis je viens d’hésiter sur sa suppression, pour finalement me dire : whatever, tu y a pensé, c’est du bon, au cas ou, on ne peut pas priver les lecteurs de ce morceau… Donc le voila !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Etant donné le retard, quelques notes rapide sur et ce track… Pour commencer, il faut préciser que est loin d’être un débutant. Je dirais même plus que c’est un mastodonte de la musique dans tout les sens du terme : un petit tour dans sa discographie sur Wikipedia commence a nous faire palir, pour être achevé par sa fiche sur l’IMDB (et oui, il a fait toutes ces musiques de films, ça en fait pas mal en effet). Histoire de combler le tout, pour les aficionados de la marque pommé, il utilise un Mac (euphémisme) avec Logic Pro pour nous faire vibrer les tympans : c’est pourquoi il figure dans les profils Apple Pro ; ça donne envie et c’est a voir ici ! Comme de toute façon nous sommes très loin de pouvoir faire le tour de Junkie XL (aka ) sur ce petit post (je pense parler plus amplement de ce phénomène sur mon blog prochainement) nous allons passer au track en lui même.

Que dire, que dire ? Hum, tout simplement que c’est un morceau de folie peut-être ? Oui surement, mais pas que : en dehors de l’aspect ultra club nous avons affaire a monstre musical. Tout commence par une voix qui nous présente la teneur de la suite : excité, effaré, violent. L’entrée de la grosse basse a répétition nous met sur les rails du rythme, puis vient le gros riff de guitare basse réutilisé pour le break qui nous scotche dans le fauteuil/nous fait danser et lever les bras (c’est selon). Je situerais l’apogée du morceau après la venue du synthé funky qui ne cherche qu’a résonner dans toutes les directions possibles : ça groove, tout les sens sont obnubilés par cette déferlante sonore, impossible de résister (a moins de surdité, je ne vois pas autre solution). Puis nous assistons au final du morceau tel qu’il est arrivé : brut, cash, finit. Pour le coup, on rembobine et le groove est reparti pour quelques minutes…

Je ne saurais que conseiller de s’intéresser au travail de Junkie XL sur son Myspace (le site est en construction), la page Facebook, le Last.fm ou iLike et suivre ses morceaux sur The Hype Machine.

En guise de bonus, une vidéo d’un de ses live ou il met carrément le feu avec ce morceau. Oui, oui, on veut en être…


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *