Jazz in Marciac – La nuit des (guitare-)héros

Jazz in Marciac – La nuit des (guitare-)héros

Aller à , c’est un genre de pèlerinage. Encore plus que tout autre festival, il faut « mériter » sa place. C’est à l’issue d’un road-trip spiritualo-campagnard qu’on arrive dans le petit village. À la vue du nombre d’animaux croisés sur la route (renards, hérisson, chien errant… certains plus vivants que d’autres), je peux affirmer qu’on est bel est bien au milieu de nulle part. En somme les conditions idéales pour vivre quelques jours de live.

Le cadre est bien entendu à la hauteur de la quête. Après quelques dernières épingles à cheveux, Marciac apparaît au bout d’une allée de platanes; un petit village qui devient grand tout au long des 15 jours où défilent tous les plus grands noms du jazz.

Le néophyte galère pour se rendre à Marciac. Pas de plan, pas de GPS, j’ai du me perdre une dizaine de fois sur les routes du Gers
Jazz in Marciac - Ambiance

Pas de doutes, on est loin de l’agitation urbaine
Jazz in Marciac - Ambiance
Jazz in Marciac - Ambiance

Il n’y a pas que dans les festivals rock que l’apéro est de rigueur
Jazz in Marciac - Ambiance

« Les Dôhu » représentés par Camille et Magali traversent la France en proposant des spectacles de rue à chaque escale. Aujourd’hui ils se sont arrêtés à Marciac, demain ils seront de nouveau sur la route.
Jazz in Marciac - Ambiance

La musique est partout, au détour d’une rue ou même d’un parc pour enfant
Jazz in Marciac - Ambiance

Le grand chapiteau est prêt, les concerts peuvent commencer
Jazz in Marciac - Ambiance

Revenons donc à la musique. C’était hier une soirée guitare, construite autour de deux légendes : et John McLaughin. Point intéressant, tous deux ont collaboré avec Miles Davis au cours de leur carrière !

C’est Scofield qui entame la soirée avec sa fusion jazz teintée de rock et de blues. Il est entouré de Mulgrew Miller, un habitué du festival, au piano, Scott Colley à la contrebasse et Bill Stewart à la batterie.

Ce qui est toujours impressionnant avec Scofield c’est l’intensité de son jeu qui se reflète sans cesse sur son visage, chaque note jouée se traduit par une série de grimaces. Le spectacle sera donc des plus photogénique.

Jazz in Marciac - John Scofield Quartet

Jazz in Marciac - John Scofield Quartet

Jazz in Marciac - John Scofield Quartet

Jazz in Marciac - John Scofield Quartet

Jazz in Marciac - John Scofield Quartet

Viens ensuite John McLaughin et sa formation 4th Dimension. Au cours de sa carrière, le guitariste a exploré une multitude de genres qu’il a toujours intégré à son jeu. Appuyé par Gary Husband aux claviers et batterie, d’Etienne M’Bappe à la basse et de Ranji Barot à la batterie, le son est puissant. À l’inverse de Scofield, McLaughin intériorise beaucoup sa musique et nous offrira un visage serein tout au long du concert.

Jazz in Marciac - John McLaughin

Jazz in Marciac - John McLaughin

Jazz in Marciac - John McLaughin

Jazz in Marciac - John McLaughin


2 comments

  1. Daidix says:

    Ha bah oui j’étais aux concerts… sinon j’aurais eu du mal à faire les photos ;-)

    Ponty, on parle bien du violoniste ? Je connais surtout de nom, mais pas trop son son !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *