Isaac Delusion – Nouveau casino

Isaac Delusion – Nouveau casino

Le 12 septembre dernier, le a fait sa rentrée et on peut dire qu’il s’y est plutôt bien pris. Pour débuter la saison et frapper fort, la salle a choisi un groupe français qui fait beaucoup parler de lui : Cette formation avant d’être un groupe c’est avant tout un duo formé de Loïc (chant) et de Jules (aux machines). Entre eux deux, c’est une alchimie voire une fusion musicale qui ne connaît aucune frontière. C’est donc à peine sorti du studio d’enregistrement, que la formation élargie à 4 membres, a délivré les tous nouveaux titres de son premier album. Entre électro magnétique et pop scintillante, retour sur une soirée toute en séduction qui débute ma saison de concert de la plus belle de manière.

 

Isaac_Delusion-Céline_Rodriguez-4

Credit photos : Céline Rodriguez

 

Après un Dj set plutôt groovy, c’est dans une ambiance décontractée que le public du Nouveau Casino attend patiemment la tête d’affiche.

A 21h15. Une grande silhouette rentre en scène. La casquette vissée sur la tête, façon titi parisien, le chanteur s’avance munie de sa guitare. A capella et en guise de préambule,
Loïc débute son tour de chant par le titre « Waiting» qui dépouillé de ses synthés et ses arrangements électro, devient aussitôt plus profond et sensible. Dans une quasi obscurité,
la silhouette de Loïc se détache du reste de la scène et sa voix perdue dans les cimes est une invitation à un voyage onirique. Le décor est planté, nous sommes propulsés dans un rêve éveillé. Tour à tour, les autres membres de la formation, le rejoignent sur scène.

 

 

L’univers d’Isaac Delusion est un mélange subtil d’électro et de folk : les pieds sur terre et la tête dans les nuages. La scénographie est volontairement dépouillée et en guise de décor, un film est projeté sur le mur à l’arrière de la scène. On y voit des moments de joie, des pin’up jouant aux naïades, des instants des vie. S’enchaine alors « » et « Transistors », extraits de leurs deux premiers EP, le public réagit immédiatement. Alors que leur musique studio est proche de l’apesanteur à l’instar de «Purple Sky », leur interprétation live est plus instinctive et psychédélique. Dans le public, le charme opère. Alors que les premiers titres sont joués avec plus ou moins de retenu, la connivence et l’effervescence gagnent peu à peu chacun des membres du groupe.
La voix de Loïc (je n’aime pas les comparaisons mais elle fait à celle d’) est époustouflante et s’envole bien souvent très haut ce qui donne aux morceaux une dimension presque mystique.

 

Isaac_Delusion-Céline_Rodriguez-6 Isaac_Delusion-Céline_Rodriguez-12

Credit photos : Céline Rodriguez

Le set s’enchaine sans que je ne vois le temps passer. Un dernier titre pousse les cordes vocales de Loïc à son paroxysme alors que l’électro a laissé place à un univers plus rock, avec des guitares et des percussions qui tourbillonnent à l’unisson. Le chanteur fait parler sa guitare électrique et la basse devient elle aussi incisive. Le groupe lâche les vannes et semble se libérer. Partie dans une sorte de communion avec le public, le dernier titre laisse exploser leur fièvre et leur rage. Ces nouveaux titres qui figureront sur leur prochain album semblent prometteurs.

 

 

Le bouquet final est pareil à un feu d’artifice. Avant de se quitter, Isaac Delusion nous offre deux titres en guise de rappel. Au rythme d’un djumbé, le groupe diffuse sans complexe dans la salle une énergie folle. Le public survolté danse et en redemande.

Littéralement vidés mais apparemment satisfaits, les musiciens font un dernier salut et quittent la salle. Isaac Delusion est définitivement la très bonne surprise de cette rentrée et j’attends plus qu’impatiemment la sortie de leur premier album dont je vous reparlerai sûrement…

 

En attendant si vous ne connaissez pas Isaac Delusion, je vous recommande d’écouter leur deux premiers EP aux titres évocateurs :  et Midnight Sun.

http://www.crackirecords.com/artistes/isaac_delusion/

https://fr-fr.facebook.com/IsaacDelusion

https://twitter.com/IsaacDelusion‎

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *