Interview // Owlle

Interview // Owlle

C’est au lendemain de la sortie officielle de son 1er album «  » (le prénom de baptême de ) que j’ai eu le plaisir de la rencontrer. Cela fait déjà un petit moment que je vous parle de ce flamboyant phénomène pop électro. Repéré en 2011 au (dont elle fût la lauréate), l’occasion était donc trop belle pour qu’elle m’éclaire sur son parcours et surtout sur la sortie de ce premier album inspiré et aérien.

owlle

 

Gene :  « France » est  ton premier album et il semble si mature qu’on a du mal à le croire. Qu’est-ce qu’il s’est passé depuis que tu as remporté le festival des Inrocks Lab en 2011 ?

Owlle : Quand je montais sur scène à l’époque des InrocKs lab, j’ai été prise dans un tourbillon et tout est allé très vite. Je n’avais même pas encore écrit « Ticky Ticky », c’était plutôt l’époque de « Free ». J’en étais au tout début et j’ai été propulsée au-devant de la scène. Le festival a vraiment été un tremplin pour moi. J’étais en train de me construire en tant qu’artiste. Du coup, j’ai préféré après les Inrocks prendre le temps de savoir qui me caractérisait en tant qu’artiste et surtout de prendre le temps de savoir comment je voulais travailler.
J’ai pu travailler avec des musiciens incroyables et des producteurs qui m’ont fait confiance et m’ont accompagnés.
J’ai surtout signé avec une maison de disque qui m’a donné carte blanche, et j’ai conscience que c’est une chance (léger sourire).

 

Gene :  Côté écriture de l’album, musique et textes, comment ça s’est passé ? Tu es plutôt une grande solitaire qui aime s’expatrier pour trouver l’inspiration dans l’ailleurs ou au contraire, c’est instinctif et ça arrive à tout moment ?

Owlle : Je suis plutôt du genre à écrire et composer seule. Je n’ai pas de recette miracle mais ça arrive assez vite. Comme je le disais avant, j’ai un univers qui m’est propre, il m’a fallu du temps pour me construire en tant qu’artiste et savoir ce que je voulais faire et comment je voulais le faire. Un album surtout un premier album, reste une démarche très personnelle.
Après j’ai besoin de travailler avec des musiciens notamment Richard, mon batteur et de me confronter à leur avis.  J’ai aussi collaboré avec deux producteurs ( et ) qui m’ont énormément apportés et même de temps en temps recadrer quand il le fallait. J’avais en tête le fil conducteur de mon album mais ils ont su tous deux me driver à leur manière et donner des couleurs différentes sur l’album.

 

Gene : Tu parles de couleurs… en effet, ton album s’écoute en boucle, il est très rythmé et comporte beaucoup de couleurs. Si je ne me trompe pas tu as fait des études d’art (scénographie), est-ce que je peux dire que tu manies les sons comme une palette graphique, tu les mixes et tu t’amuses avec ?

Owlle :  J’ai écrit les titres de cet album à différentes étapes de ma vie. Entre « Don’t lose it » ou encore « Free » et « Creed », il s’est passé plus de deux ans. Il y a eu une réelle évolution dans mes compositions et « Creed » qui est le morceau le plus récent, se démarque des autres et est très clairement, ce vers quoi je veux tendre aujourd’hui.

 

Gene :  Je te suis sur les réseaux sociaux et je te sentais très impatiente de délivrer cet album. Aujourd’hui date de la sortie de ton album, comment te sens-tu ? Quelles sont tes premières impressions à la suite des nombreux concerts que tu as déjà donnés ?

Owlle : Oui je suis très connectée et j’aime bien être proche de mon public. Comme toi, certains me suivent depuis mes débuts et je sens qu’il y a une certaine attente.
Personnellement, je suis très excitée et un peu effrayée par la sortie de l’album et la rencontre avec le public est incroyable. En plus de tout cela, j’ai la chance de partir à l’étranger et de chanter devant des publics complètement différents. J’ai eu la chance de partir récemment au Brésil et en Scandinavie pour faire quelques dates. Le fait que je chante en anglais facilite sûrement les échanges et la découverte de ma musique. L’accueil est énorme et l’album prend une autre dimension sur scène.

 

Gene :  Quand tu étais ado, quel artiste écoutais-tu dans ta chambre ?

Owlle : (((Sourires))) Ah oui quand j’étais adolescente ou du moins que j’avais 15 ans, j’écoutais beaucoup Sade. Je connais toutes ses chansons au point que je peux les chanter par cœur. Je trouve qu’elle a une voix de sirène. Je me rappelle que j’essayais avec ma  voix un peu trop haute, de chanter comme elle et de rechercher cette rondeur et cette même chaleur qu’elle a dans la voix.

Sinon, je me souviens que j’aimais bien écouter The Carpenters, ça c’est plutôt grâce à mon père, ou encore Madonna ou Portishead. Je suis très inspirée par la musique anglo-saxonne.

 

Questionnaire sensoriel :

Lors de la soirée de présentation de l’album, j’ai noté le goût de Owlle pour la scénographie et son art de la mise en scène, particulièrement soignée. En effet, 5 plots lumineux étaient disposés dans la salle et invitaient le visiteur à vivre une expérience tant musicale qu’olfactive. Simultanément, le visiteur a eu la possibilité d’écouter un morceau du tout nouvel album et d’aspirer à l’aide de mini tubes en plexi, des nuages de senteurs et de goûts tous inspirés par ce même morceau (cf. Photo ci-dessous, en mode cobaye). Expérimental et terriblement alchimique, j’ai eu envie de soumettre Owlle à un questionnaire sensoriel.

 

photo

L’Ouïe

  • Quel est le son que tu rêverais de capturer et de mettre en musique ? L’océan

 

L’Odeur

  • Quelle est l’odeur qui te fait penser le plus à ton enfance  (ta madeleine olfactive) ?  La naphtaline car ça me rappelle ma grand-mère et l’odeur des armoires.

 

Le Toucher

  • Quelle est la texture ou la matière que tu détestes toucher ? Le velours à côte, ou la texture rainurée sur les chemises des dossiers de classement.

 

Le Goût

  • Tu es plutôt sucrée, salée, acidulée ou épicée ? Epicée sans hésiter (rires)

 

La vue

  • Qu’est-ce qui a tes yeux est infiniment beau et que tu ne lâcherais pas des yeux ?  Je redirai l’’océan

 

 

L’album « France  » de Owlle est disponible depuis le 20 janvier 2014. Owlle sera en concert au le 12 février 2014.

Elle sera à l’affiche du , le 25 avril 2014. Toutes les dates de sa tournée sont sur son son site ou sa page Facebook


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *