Grems @ Gaîté Lyrique

Grems @ Gaîté Lyrique

Le 7 juin dernier, fêtait la sortie de son dernier album « Vampire« . Ce concert parisien avait des airs de tournée d’adieu pour le MC et artiste hyperactif . Il l’a annoncé. Vampire sera son dernier album. Release party ? Cette date parisienne s’annonçait donc comme une grosse fête et une bonne occasion pour le public de ne pas passer à côté et d’apprécier (une dernière fois ?) l’énergie sur scène de cet enfant terrible du rap français.

En guise de Warm up la première partie est assurée par un dj set de Son Of Kick, également présent sur Vampire à la production et en featuring.

Accompagné de Le Jouage (Hustla, ) et de son DJ Blackkenpouperz, Grems aka Supermicro fait son entrée en scène sur Cimetière, puis enchaine avec Les Bails. Début tranquille avant de dégainer l’artillerie lourde et les flows mitraillettes. C’est d’ailleurs Full HD qui illustre au mieux cette image de tuerie sonore.

Ils seront d’ailleurs rejoints par Entek dont le passage solo impressionne. Le mec a du souffle !

Les 3 emcees fonctionnent d’ailleurs comme un véritable groupe. Grems semblant parfois même un peu en retrait mais peu importe. Le trio est complémentaire. Le répertoire de Supermicro s’y prête d’ailleurs bien au vu de ses nombreux projets en groupe ou ses collab’.

La plupart des morceaux du nouvel album passeront pendant la soirée mais c’est véritablement Vampire et son instru entêtante qui seront repris par le public. Grems est revenu avec son t-shirt ensanglanté pour l’occasion, avant de revêtir une véritable cape de Dracula tendu par un fan ! Le Emcee expliquera plus tard qu’il a nommé son album en référence à l’industrie du disque qu’il compare à des « suceurs ».

Grems et ses acolytes semblent prendre vraiment plaisir sur scène, jusqu’à prendre des libertés avec la setlist. Les fans, eux, sont clairement ravis d’entendre autant de titres. Rencontre avec un Ballon sera un moment fort.

Il est 23h30, on approche de la fin de la soirée et c’est là que les 3 emcees décident de balancer Gash, le morceau de Rouge à Lèvre (un de ses groupes). L’ambiance monte encore d’un cran. Grems invite quelques personnes du premier rang à monter sur scène. Ils seront suivis peu après d’une bonne partie de la salle. J’aperçois même un gars en fauteuil roulant tenter de monter lui aussi pour s’ambiancer avec tout le monde. Folie !

Ballons gonflables sur scène, crow surfing, pogos, on ne comprend plus trop ce qu’il se passe mais l’ambiance fait « kiffer »!

Après que la sécurité fasse redescendre gentiment les gens, c’est Son Of Kick qui reviendra interpréter le refrain de Pince Moi Je Rêve dont il est déjà le producteur. Probablement un des titres phares de son dernier album.

Au bout de près de 2h de concert, Grems, qui n’a pas l’air de vouloir quitter la scène, le répète. Vampire sera bien son dernier album, mais il rappelle aussi qu’il n’a jamais dit qu’il arrêtait la musique ! Il y a d’autres projets, d’autres moyens de diffuser et promouvoir la musique. En gros, on n’a pas fini de l’entendre et probablement de le revoir sur scène et ça, c’est une vraie bonne nouvelle pour finir la soirée !

Grems rappelle à tout le monde qu’il fait parti de ces rappeurs injustement sous-estimés. Pas assez caillera pour les sonos des cités, trop barré pour intéresser les bien-pensants, pas assez décérébré pour le grand public. Supermicro Grems se situe dans une case à part. Sa propre case, celle qu’il s’est construite au fil de sa carrière en se renouvelant constamment et en façonnant son propre style. Grems tire sa révérence cette fois mais on attend déjà la suite avec impatience !


Tagged , , .

Graphic & Web designer, amateur de dessin, de photos et de musique. Baladeur numérique sur pattes, blogueur...parfois. e-Picurien ;-)

2 comments

  1. Ina May’s Guide to Childbirth by Ina May Gaskin is written in such a warm style you feel as if the author is a trusted friend sharing her experience. Rather than being impersonal, Ina May’s Guide treats birth as a normal, healthy event and celebrates the wonderful experiences women have during pregnancy and labor. Not shy about answering embarrassing questions, and not to proud to admit mistakes, the author, a midwife experienced in homebirth, teaches you about labor from her first hand experiences. Most mothers will feel much more confident in their ability to give birth after reading this book, however a handful of mothers find it difficult to read because of the non-standard terminology used (i.e. rushes instead of contractions).

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *