Duran Duran – Red Carpet Massacre

duranduran-redcarpetmassacre

Si j’essaierais de retrouver le jour  ou j’ai voulu vous parler de ce morceau, je ne pourrais : cela fait bien trop longtemps ! Après être tombé dans l’oubli, le petit brouillon rangé sagement dans un coin m’a rappelé qu’il fallait absolument le publier, et le voila !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

est un des plus populaire band des années 80 que l’on ne peut plus vraiment présenter tant la notoriété est grande : pas moins de 14 singles dans les Top 10, plus de cent millions de CD vendu qui les placent dans le rang des groupes plus gros vendeur de disques au monde. En bref, un poids lourd inévitable. Si récemment ils ne donnent pas vraiment dans la nouveauté, le dernier album «  » datant de 2007 ; il est toujours possible de redécouvrir un morceau de ce dernier.

Ainsi pour faire simple, j’ai choisi le morceau qui donna le nom a son album. En terme clair, l’éponyme : Red Carpet Masacre. Un morceau d’une puissance incroyable, démarrant pourtant calmement par de délicates touches de synthé. Mais dés l’entrée de la rythmique fracassante et trébuchante, la teneur du morceau est donné. En prime du martèlement de caisse claire, le positionnement fort d’un synthé ultra-compréssé qui va donner son phrasé musical au thème nous emmène dans un autre monde fait de violence musical, mais dans le sens positif. Mais le track ne prend toute son ampleur que lors des breaks de guitares, suivit de très prêt par la languissante mais non moins précise voix de Simon Le Bon. Le track finit tel qu’il a commencé ne laissant pas du tout impression de répétition que pourrait pourtant donner la caisse claire. En somme : un morceau ultra envoûtant, minuté au poil prêt pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

Si vous voulez retrouver Duran Duran, c’est possible sur leur site web, le Myspace, la fanpage Facebook, le Twitter, le iLike ou l’habituel Last.fm.


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *