Follow the Music

Coconut Records – Davy

« It sounds amazingly retro ! » aurait pu s’exclamer n’importe quel anglophone avec un tant soi peu de culture musicale. En effet, le second opus de aka Jason Schwartzman : « Davy » sonne on ne peut plus sixties.

Coconut Records

Il m’avait déjà très agréablement titillé les oreilles avec deux titres de son premier album « Nighttiming » : « West Coast » et « Nighttiming« , justement. Il revient cette année avec une folk encore plus travaillée, des petites histoires magiques, et des références assumées. « Davy« , nous partons en voyage avec toi…

Sur la totalité de l’album, la première chose sûre qu’on puisse se dire, c’est que ce gars là a été nourrit aux « Beatles » et aux « Beach Boys« . Les titres « Any Fun« , « Saint Jerome » et « Wandering About » (entre autre) respirent tellement la plage, le surf et les petites anglaises que ça en deviendrait presque un cliché.

Davy

Mais de bons clichés, auxquels ils a su rajouter sa petite touche perso, sa petite touche légère et moderne qui nous fait nous dire qu’on est bien en 2009, notamment sur « Microphone » et « The Summer« . Malheureusement, toutes les chansons sont sensiblement similaires, pas beaucoup de révélations ni d’expérimentations comme j’avais pu voir (et apprécier) sur « Nighttiming« . C’est (juste) de la folk bien faite, si je puis dire.

Ceci étant dit, la folk guillerette des morceaux « Wires« , « Saint Jerome » fait toujours plaisir quand les jours sont gris, et les petites histoires racontées dans les chansons « Drummer » et « Courtyard » ne font qu’ajouter du bonus. Parce que de la folk, c’est bien, mais de la folk avec des bonnes petites histoires, c’est double bonus hit combo.

Une chose que je ne peux que vous conseiller, c’est d’acheter l’album en version CD, parce que vous verrez une surprise (de taille) vous attendre dans votre chaine hifi ; et quand un artiste pense à nous, consommateurs de CD, ce n’est pas négligeable, alors je dis merci monsieur. Et puis en plus le titre « Davy » est en relief, et j’aime bien faire glisser mes doigts dessus, ça titille mon sens.

De la folk bien faite et bien racontée, des bonnes surprises auditives, des petits cadeaux pour nous auditeurs, un bon gros retour dans les sixties qui fait toujours du bien. Voilà pourquoi, Coconut Records, c’est très (très) cool.

_________

- Acheter l’album.
- Myspace de ‘Coconut Records’.
- Site officiel.


2 comments

  1. Nighttiming était très très bon

  2. Une idée d’un endroit où se procurer le CD à Paris ?

    Merci !

Leave a Reply