Bientôt le Hellfest 2016

Bientôt le Hellfest 2016

Chaque année c’est la même. Le pèlerinage est long et douloureux : des heures de trajet embouteillé sous un soleil de plomb, suivi d’autant d’heures pour avancer le long des files de marcheurs avinés beuglant des borborygmes infâmes, parfois rampant ou se roulant par terre en hurlant, pris par un excès de folie. Quand enfin on a pu avancer assez et trouver un lieu propice aux ablutions à venir, éloigné des cris de la foule, vient le moment d’organiser le campement. On fera attention à ne pas se trouver dans une éventuelle coulée de boue, générée par les tonnes de liquide évacuées par la foule lors de cet évènement devenu au fil des ans mythique.

En effet, du 17 au 19 juin, de nouvelles hordes de têtes chevelues tout de cuir vêtues vont à nouveau se diriger vers le totem du HellFest, érigé au cœur des champs de la campagne Nantaise, à Clisson. C’est la 11e édition du festival, et la rédaction de ZikNation est bien décidée à en découdre avec les musiques extrêmes. Nous aurons le privilège de naviguer parmi les 150 000 festivaliers que cette fête de la messe noire accueillera, profitant des décors mis en place sur un fond sonore à faire couler le miel qui reste au fond des oreilles.

En effet, les têtes d’affiche de cette année sont même connues du grand public : Rammstein, Korn ou The Offspring seront aux côtés de Joe Satriani, Black Sabbath, Paradise Lost ou Refused sur les grandes scènes.

Petit plaisir façon madeleine de Proust, on trouvera aux côtés de Bad Religion les groupes de qui ont bercé nos années collège et lycée : Les Sales Majestés (avec un site en free.fr!) et Ludwig Von 88, ou d’autres plus  : Mass Hysteria ou No One Is Innocent.

L’organisation du festival est un bonheur de prise en compte du public 2.0, d’ailleurs. Si le compte twitter est très réactif, c’est avant tout sur le site internet que l’on se renseigne : ainsi, une page est dédiée au running order (ordre de passage, pour les anglophones) et permet de se préparer en avance son propre marathon de concert (pour le côté pratique, on peut télécharger le pdf de sa propre orga). De notre côté, on sait qu’on va courir de la Valley à la Mainstage 1, puis vers la Warzone au Temple. Un détour par la Mainstage 2 ou la Altar s’imposeront afin de faire un peu saigner les oreilles qui n’en auront pas eu assez. C’est vrai que sauter de Cowards à Skeletal Remains, puis Victims, renifler Anthrax  puis se reposer devant Melvins avant de sautiller sur Hatebreed et se réchauffer face à Magma devrait être apaisant. Heureusement, Rammstein et ses jeux de flammes brûlera l’atmosphère déjà bouillante, avant de prendre un peu de repos avec Sunn o))) ou Converge. Nous n’avons pas encore choisi comment nous terminerons cette PREMIÈRE journée.

Oui, première ! La deuxième continue dans le doom, le hardcore, le punk, le , le , le -heavy-progressive-dark--stoner---metal… Ce seront donc Drowned, Dirty Fonzy, Agoraphobic Nosebleed, Napalm Death, Bring Me The Horizon ou Korn qui tenteront de faire plus de bruit que leurs 40 voisins de la journée…

Le Dimanche, si les oreilles le supportent encore (et le corps aussi), nous irons assurément les décrasser devant Unsane, Gojira, Megadeth, Slayer, Enslaved, Deicide, Paradise Lost et/ou Puscifer. Du lourd donc pour terminer ces trois jours aussi extrêmes que physiquement. Hashtag impatients.

Plus d’infos sur les groupes sur l’affiche :

hellfest-lineup

Bonus : le collectif du Hellfest a sorti une vidéo Teaser afin de nous faire saigner les oreilles en avance :

Bonus bis : Pour ceux qui, comme nous, sommes perdus au milieu de ces musiques d’hyper spécialisés (oui oui. Si le néophyte assimile ces harmonies à du bruit, chaque groupe a ses spécifications musicales), nous ne saurons que leur conseiller l’excellent site : http://mapofmetal.com/

 


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *